Le microbe, l’insecte, l’homme et les autres… : le monde des maladies à vecteurs

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_168_1_5.pdf 99.17Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/56539  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/56539
Title: Le microbe, l’insecte, l’homme et les autres… : le monde des maladies à vecteurs
Author: RODHAIN, François
Abstract: La transmission d’agents infectieux par des arthropodes vecteurs représente un mode original, complexe mais efficace de propagation, de sorte que l’impact sanitaire et économique des maladies correspondantes est considérable. Le paludisme reste une endémie majeure, d’autres parasitoses comme les leishmanioses, les trypanosomoses, les filarioses sont encore largement prévalentes dans les pays tropicaux ; l’incidence de la maladie de Lyme semble augmenter régulièrement et des arboviroses comme la dengue, l’infection à virus Chikungunya, la fièvre de la Vallée du Rift, la fièvre catarrhale ovine et bien d’autres sont des préoccupations importantes pour les responsables de la santé publique humaine et animale. De plus, l’évolution permanente des situations épidémiologiques, à la suite des changements écologiques souvent liées aux activités humaines, vient encore compliquer la tâche des épidémiologistes. Nous comprenons encore très mal la structure et la complexité des systèmes vectoriels dans lesquels les arthropodes sont amenés à jouer de multiples rôles puisqu’ils peuvent, selon les cas, intervenir en tant que vecteurs, réservoirs ou disséminateurs et que leur organisme constitue, pour les micro-organismes, un lieu privilégié d’évolution. Face aux menaces que constituent les maladies à vecteurs, une prévention éco-sanitaire efficace s’avère indispensable. Pour ce faire, des efforts de recherche doivent être poursuivis dans plusieurs directions. Il nous faut, en particulier, approfondir nos connaissances sur les inter-relations entre micro-organismes et vecteurs, sur l’écologie des arthropodes, sur la surveillance épidémiologique et le contrôle des vecteurs. La poursuite de ces travaux suppose notamment de disposer d’entomologistes expérimentés.
Description: The transmission of pathogens by vector arthropods is an original, complex and efficient mean of propagation; so, the sanitary and economic impact of such diseases appears considerable. Malaria is always a major endemic disease and other parasitic infections like leishmanioses, trypanosomoses or filarioses remain very prevalent in tropical countries. The incidence of Lyme borreliosis seems increasing and arboviral diseases like dengue, Chikungunya infection, Rift Valley fever, blue tongue and others are important concerns for those who are in charge of human or animal public health. Furthermore, the constant evolution of epidemiologic situations following ecologic changes often resulting of human activities is complicating the work of epidemiologists. We poorly understand the complexity of vectorial systems where arthropods can play many roles as they can be involved as vectors, reservoirs or disseminators and because their organism is a privileged site for the evolution of microorganisms. Facing the threat of vector-borne diseases, an efficient ecosanitary prevention is essential and this necessitates to carry on researches in several directions. In particular, we must study thoroughly the relationships between microorganisms and vectors, the ecology of arthropods, epidemiologic surveillance and vector control. That implies to have at our disposal well trained entomologists.
Subject: Achille Urbain; Muséum; Parc zoologique de Paris; Zoo de Vincennes; Académie vétérinaire de France; Institut Pasteur; microbiologie; zoologie; Achille Urbain; Museum; Parc zoologique de Paris; Zoo de Vincennes; National Veterinary Academy; Pasteur Institute; microbiology; zoology
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2015

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search