Bookmark and Share

Seasonal and altitudinal changes in leaf nutrient concentrations of Hedera helix L. (Araliaceae)

Show full item record

Files in this item

PDF RevuedEcologie_2015_70_2_166.pdf 777.1Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/56427
Title: Seasonal and altitudinal changes in leaf nutrient concentrations of Hedera helix L. (Araliaceae)
Author: DOĞAN, Ahmet; YALÇIN, Erkan; SÜRMEN, Burak; KUTBAY, Hamdi Güray
Abstract: Nutrient resorption is one of the most important nutrient use strategies developed by plants. The ratio of leaf area to dry mass (SLA) is related to leaf nutrients. In this study, the changes in SLA, N, P concentrations, N/P ratio and C content of sun and shade leaves of the evergreen liana Hedera helix L. were investigated over the year in an altitudinal gradient. Foliar resorption efficiency (RE) and proficiency (RP) were also calculated in sun and shade leaves. Leaf traits significantly changed among studied localities and over the year. There were statistically significant differences between sun and shade leaves regarding SLA, N concentration and C content, but these were dependent on the differences of altitude. However, no significant differences were found for P concentrations between sun and shade leaves. SLA increased in sun and shade leaves at the end of the spring and decreased after the fall. Leaf C content generally increased in January. Leaf N concentration in sun and shade leaves was usually lowest in early summer and increased in October. The highest leaf P content was found between December and January in all localities. N/P significantly differed between localities. Locality × time interaction was also significant except leaf P concentrations and N/P. Positive correlations were seen between leaf and soil traits such as SLA, leaf N, P and C, soil moisture, N, P and C. PRE (Phosphorus resorption efficiency) and NRP (Nitrogen resorption proficiency) were significantly different among the localities, but not among sun and shade leaves. However, NRE (Nitrogen resorption efficiency) and PRP (Phosphorus resorption proficiency) were not significantly different. Sun and shade leaves of H. helix showed incomplete resorption, because, in all localities, NRP and PRP values were above the benchmark levels.
Description: La résorption est l’une des plus importantes stratégies d’utilisation des nutriments développées par les plantes. Le ratio de la surface foliaire à la masse sèche (SLA) est lié aux nutriments foliaires. Dans la présente étude, les changements de concentration en SLA, N et P, le rapport N/P et la teneur en C des feuilles de lumière et d’ombre de la liane sempervirente Hedera helix L. ont été étudiés au long de l’année sur un gradient altitudinal. L’efficience (RE) et l’efficacité (RP) de la résorption foliaire ont également été calculées dans les feuilles de lumière et celles d’ombre. Les traits foliaires ont montré des changements significatifs entre les localités et au cours de l’année. Des différences significatives sont apparues entre les feuilles de lumière et celles d’ombre pour ce qui concerne le SLA, la concentration en N et la teneur en C, mais se sont avérées dépendantes des différences d’altitude. Toutefois, aucune différence significative de concentration en P n’a été trouvée entre les feuilles de lumière et celles d’ombre. Dans les feuilles, tant de lumière que d’ombre, le SLA augmentait à la fin du printemps et baissait après l’automne. D’une manière générale, la teneur en C augmentait en janvier. La concentration en N des feuilles, tant de lumière que d’ombre, était habituellement la plus faible en début d’été et croissait en octobre. Les plus fortes teneurs en P ont été observées entre décembre et janvier dans toutes les localités. N/P différait significativement selon les localités. L’interaction localité x temps était aussi significative sauf pour les concentrations en P foliaire et N/P. Des corrélations positives ont été notées entre les traits foliaires et ceux du sol comme le SLA, les N, P et C foliaires, l’humidité du sol, et les teneurs en N, P et C. La PRE (efficience de la résorption du phosphore) et la NRP (efficacité de la résorption de l’azote) différaient de manère significative entre les localités mais pas entre les feuilles de lumière ou d’ombre. Cependant, la NRE (efficience de la résorption de l’azote) et la PRP (efficacité de la résorption du phosphore) n’étaient pas significativement différentes. Les feuilles de lumière et celles d’ombre ont montré une resorption incomplète car, dans toutes les localités, les valeurs de NRP et de PRP étaient supérieures aux niveaux de référence.
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 2015

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record