Bookmark and Share

Study of The Diatoms of Reghaia Lake, Northern Algeria

Show full item record

Files in this item

PDF RevuedEcologie_2015_70_1_44.pdf 670.3Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/56309
Title: Study of The Diatoms of Reghaia Lake, Northern Algeria
Author: EL HAOUATI, Habiba; ARAB, Abdeslem; TUDESQUE, Loïc; LEK, Sovan; SAMRAOUI, Boudjéma
Abstract: Owing to their important capacity to answer environmental changes, diatoms have been used as biological indicators of the water quality for a very long time. Studies of the North African and, in particular, the Algerian diatom flora are few. The objective of the present study is to describe spatial and temporal changes of the diatom communities and the abiotic parameters in the Reghaia Lake, which flows in the Mediterranean Sea. From October 2007 to September 2008, monthly physico-chemical and algological samplings were undertaken in the pelagic zone of the Reghaia Lake. The physico-chemical data made it possible to classify this water as of poor quality. The nutritive elements (PO4 and NH4), the temperature and oxygen displayed important fluctuations both in space and time and influenced directly the distribution of the diatoms. Our results showed that the collected planktonic diatom communities are composed of 24 species, with ten taxa reported for the first time for Algeria. The species Cyclotella ocellata is the most abundant with monthly frequencies that vary from 4.7 % of the total diatom community (in March) to 97 % (in August). The spatial distribution is characterized by the presence of pollution tolerant species in upstream sites. These results show that the assemblages of diatoms are influenced by the anthropogenic pressure and suggest that the diatom communities can be used as sensors for the biomonitoring of the Algerian aquatic environment
Description: En raison de leur importante capacité de réponse aux changements environnementaux, les diatomées sont depuis longtemps utilisées comme indicateurs biologiques de la qualité des milieux aquatiques. Cette flore a été très peu étudiée en Algérie et en Afrique du Nord ; pour cela l’objectif de cette étude est de décrire les variabilités spatio-temporelles des diatomées à l’échelle du lac de Reghaia, qui se déverse dans la Méditerranée, et les principaux facteurs abiotiques responsables de ces variabilités. D’octobre 2007 à septembre 2008, des études hydrobiologiques ont été entreprises dans ce lac. L'évolution mensuelle des paramètres physico-chimiques permet de classer cette eau dans la qualité médiocre. Les éléments nutritifs (PO4 et NH4), la température et l’oxygène marquent des fluctuations importantes et influent directement sur la répartition des diatomées. Nos résultats ont montré que les communautés diatomiques planctoniques récoltées se composent de 24 espèces, dont 10 ont été signalées pour la première fois en Algérie. L’espèce Cyclotella ocellata est la plus abondante avec des fréquences mensuelles qui varient de 4,7 % de la communauté diatomique totale (au mois de mars) à 97 % (au mois d’août). Quant à la variabilité spatiale, les stations de l’amont sont caractérisées par la dominance des espèces polluo-résistantes, ce qui est le témoin de la forte charge polluante affectant ces zones. Ces résultats montrent que les assemblages de diatomées sont influencés par les perturbations anthropiques et suggèrent qu’ils peuvent être utilisés comme indicateurs de la qualité de l’environnement
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 2015

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record