Borings and etchings in the Upper Bathonian-Lower Callovian oolite of the Paris Basin (France)

Show full item record

Files in this item

PDF CG1421.pdf 1.194Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/56043  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/56043
Title: Borings and etchings in the Upper Bathonian-Lower Callovian oolite of the Paris Basin (France)
Author: Granier, Bruno
Abstract: The oolite of the "Dalle Nacrée" Formation in the Paris Basin is made of marine calcareous ooids with, from base to top, radial (and therefore likely to have been calcite), concentric and micritic fabrics, each corresponding to a discrete stratigraphic unit. Several hardgrounds and oolitic pebble-cobble layers in the succession are encrusted and bored. Three main types of boring have been identified ranging in sizes from some tens of µm (sponge borings) to centimeters (bivalve borings), with an intermediate category (worm borings). Some worm borings have rough walls, where early marine fibrous cement is less corroded than the cortices of cemented ooids. The key to understanding this differential dissolution could be related to organic matter, present within the ooid cortices but lacking in the fibrous cement. Polychaete worms that use chemical means (enzymes or acids) to bore are probably responsible for these peculiar borings. A secondary conclusion is that partly or fully leached ooid cortices do not necessarily indicate an original aragonitic mineralogy of the dissolved parts.L'oolite de la Formation de la "Dalle Nacrée" du bassin de Paris est constituée d'ooïdes calcaires marins avec, de bas en haut, des textures radiaire (et par conséquent vraisemblablement calcitiques à l'origine), concentrique et micritique, correspondant chacune à une unité stratigraphique distincte. Plusieurs fonds durcis et niveaux à graviers et galets oolithiques observés dans la succession sont encroûtés et perforés. Les trois principaux types de perforation identifiés ont des dimensions allant de quelques dizaines de micromètres (perforations d'éponges) à quelques centimètres (perforations de pélécypodes), avec une catégorie intermédiaire (perforations de vers). Quelques perforations de vers ont des parois présentant des aspérités, là où le ciment précoce marin est moins corrodé que les cortex des ooïdes qu'il cimente. La clef pour comprendre cette dissolution différentielle pourrait être liée à la matière organique, présente dans les cortex oolithiques mais absente du ciment fibreux. Les vers polychètes qui utilisent des moyens chimiques (enzymes ou acides) pour perforer sont probablement responsables de ces perforations singulières. Une seconde conclusion est que la dissolution partielle ou complète de cortex oolithiques n'implique pas nécessairement qu'à l'origine ces parties dissoutes étaient aragonitiques.
Subject: calcareous ooids; oolite; dissolution; borings; polychaete; aragonite; calcite; organic matter; ooïdes calcaires; oolithe; dissolution; perforation; polychète; calcite; aragonite; matière organique
Publisher: Association "Carnets de Géologie"
Date: 2014-12-24

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search