Bookmark and Share

Intérêt des bryophytes des micro-habitats pour le diagnostic fonctionnel des phytocénoses forestières: l'exemple de la forêt domaniale des Chambons (Ardèche, france)

Show full item record

Files in this item

PDF RevuedEcologie_2014_69_2_85.pdf 1.600Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/55989
Title: Intérêt des bryophytes des micro-habitats pour le diagnostic fonctionnel des phytocénoses forestières: l'exemple de la forêt domaniale des Chambons (Ardèche, france)
Author: CELLE, Jaoua; HUGONNOT, Vincent; RENAUX, Benoît
Abstract: Dans la forêt domaniale des Chambons (Ardèche, France), le déterminisme écologique des groupements bryophytiques a été étudié ainsi que leur dépendance vis-à-vis des caractéristiques structurelles et fonctionnelles du complexe forestier. Le substrat, la luminosité, et l'humidité sont les principaux facteurs discriminant les communautés des différents micro-habitats. Parmi les 10 groupements identifiés, les saxicohumicoles sont les plus diversifiés, suivis de près par les corticoles. Ces micro-habitats sont tous strictement dépendants des différentes phases du cycle sylvigénétique. Les stades successifs du cycle de la matière organique conditionnent la plupart des groupements humicoles. La richesse des communautés humicoles dépend étroitement de la diversité des réceptacles potentiels (sol, rochers et base des troncs). La gestion sylvicole des peuplements entraîne des perturbations qui limitent largement l'expression des communautés bryophytiques. La préservation du patrimoine bryophytique remarquable de ce site et plus largement de cet écosystème nécessite la mise en place urgente de mesures de conservation et de gestion.
Description: In the Chambons forest (Ardèche, France), the ecological determinism of bryophyte communities and their links with structural and functional characteristics were assessed. Substrate, light, and moisture are the main discriminating factors for the different recognized communities. Among the 10 groups identified, saxico-humicolous are the most diverse, followed closely by the corticolous. These microhabitats are all strictly dependent upon the various phases of the sylvigenesis cycle. Most of humicolous communities are determined by the successive phases of the organic matter cycle. The humicolous community richness relies heavily upon the diversity of potential repository (soil, rocks and base of trunks). Forest management leads to disturbances which severely restrict the spreading out of these bryophytic assemblages. To preserve the great bryological interest of this site and ecosystem, urgent conservation and management measures are required
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 2014

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record