Bookmark and Share

Comment valoriser le patrimoine immatériel de la biodiversité et contribuer à la conservation de la flore menacée : un défi pour les espaces protégés à la Réunion et dans d’autres départements d’Outre-Mer

Show simple item record

dc.contributor.author CHERUBINI, Bernard en_US
dc.date.accessioned 2014-12-29T10:29:42Z
dc.date.available 2014-12-29T10:29:42Z
dc.date.issued 2012 en_US
dc.identifier.citation Bernard CHERUBINI ; Comment valoriser le patrimoine immatériel de la biodiversité et contribuer à la conservation de la flore menacée : un défi pour les espaces protégés à la Réunion et dans d’autres départements d’Outre-Mer ; Revue d'écologie, 2012, SUPPL. 11, pp. 113-124 en_US
dc.identifier.issn 2429-6422
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/2042/55946
dc.description Conservation programs on threatened flora may benefit from the increase of material and immaterial, natural and cultural, heritage protection projects, especially those initiated by UNESCO. The double prospect of developing activities for both the biodiversity and the cultural heritage conservation in areas such as national parks and regional natural parks is a main asset for the French Overseas « Départements », and La Réunion Island in particular, which have experienced a partial loss of their memory and their cultural heritage by past colonialism and slavery. The field of ethnology, in charge of inventoring this immaterial cultural heritage, is strenghtened in a pluridisciplinary approach to serve governance of local and global biodiversity which can reunify stakeholders of conservation, tourism development and valuation of cultural heritage en
dc.description.abstract Les programmes de conservation de la flore menacée peuvent bénéficier de l’essor récent de programmes de protection du patrimoine matériel et immatériel, naturel et culturel, initiés en particulier par l’UNESCO. La double perspective de voir se développer les activités en faveur de la biodiversité et la protection du patrimoine culturel à l’intérieur de structures telles que les parcs nationaux et les parcs naturels régionaux est un atout pour les Départements d’Outre-Mer, et La Réunion en particulier, qui ont vu une partie de leur mémoire et de leur patrimoine culturel occultée par leur passé colonial et esclavagiste. L’ethnologie, en charge de l’inventaire de ce patrimoine culturel immatériel, se retrouve renforcée dans une démarche pluridisciplinaire mise au service de la gouvernance de la biodiversité locale et internationale qui peut réunir à la fois les acteurs de la conservation, du développement touristique et de la mise en valeur du patrimoine culturel fr
dc.language.iso fr en_US
dc.publisher Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA) en_US
dc.relation.ispartof Conférence sur la "Conservation de la flore menacée de l’Outre-mer français", à l’île de la Réunion (océan Indien), 13-17 décembre 2010 (Année internationale de la Biodiversité) en_US
dc.relation.ispartofseries Revue d'écologie
dc.rights Accès libre avec barrière mobile de 6 mois - Licence d'utilisation : http://irevues.inist.fr/utilisation
dc.source Revue d'écologie [ISSN 1168-3651], 2012, SUPPL. 11, pp. 113-124
dc.title Comment valoriser le patrimoine immatériel de la biodiversité et contribuer à la conservation de la flore menacée : un défi pour les espaces protégés à la Réunion et dans d’autres départements d’Outre-Mer fr
dc.title.alternative How to value the immaterial heritage of biodiversity and contribute to the conservation of threatened flora: a challenge for the protected areas of La Réunion and other French Overseas "Départements" en
dc.type Article en_US
dc.contributor.affiliation Université Bordeaux Segalen, UMR 5185 ADES en_US


Files in this item

PDF RevuedEcologie_2012_SUP11_113.pdf 432.3Kb

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record