Bookmark and Share

Densité du blaireau d'Eurasie (Meles meles) et répartition des terriers dans un paysage rural du Massif Central (Puy-de-Dôme, France)

Show full item record

Files in this item

PDF RevuedEcologie_2012_67_3_339.pdf 925.1Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/55926
Title: Densité du blaireau d'Eurasie (Meles meles) et répartition des terriers dans un paysage rural du Massif Central (Puy-de-Dôme, France)
Author: RIGAUX, Pierre; CHANU, Cédric
Abstract: La densité du Blaireau d'Eurasie (Meles meles) a été déterminée dans une zone de 58 km2 située en milieu rural dans le Massif Central (Puy-de-Dôme, France). Le paysage de la zone d'étude, située entre 680 et 930 mètres d'altitude, est composé à 85 % de prairies (pâture et fauche), à 10 % de nombreux petits boisements et haies, et à 5 % de hameaux et villages. La zone d'étude a été prospectée dans son intégralité, de façon à localiser tous les terriers principaux (TP) et une majorité de terriers secondaires (TS). La densité totale de terriers de Blaireau obtenue est de 4,5/km2. Tous les TP et 95 % des TS sont placés en milieu boisé au sens large (bosquet, fourré, haie... ). La densité de TP (n = 26) est de 0,45/km2. Le nombre moyen de TS est de 5 par TP. Des comptages par affûts directs, complétés par l'utilisation de pièges-photos-vidéo infrarouge, ont été effectués entre les mois de mai et juillet 2010 sur la moitié des TP. Ils ont permis d'estimer un nombre moyen minimal de 2 adultes + 2,2 jeunes de l'année par TP occupé, soit une densité globale minimale de 0,9 adulte + 1 jeune de l'année par km2 au début de l'été. La densité des TP et de la population semble supérieure aux moyennes concernant des paysages divers en Europe continentale, mais proche de celles connues dans des paysages similaires. En plus des TP, la méthode de prospection mise en oeuvre a permis de mettre en évidence une densité de 0,81 TP abandonnés /km2. Cette valeur, manifestement très élevée, parait traduire l'instabilité spatiale des groupes sociaux à l'échelle de quelques années. On propose d'expliquer cette instabilité par la pression anthropique de dérangement, volontaire et involontaire. L'importance de ce phénomène est semble-t-il peu pris en compte dans les études populationnelles sur le Blaireau. Dans un contexte général d'accroissement du morcellement des milieux agro-naturels en Europe, il est possible que l'augmentation des perturbations liée à la fragmentation croissante de son habitat soit à long terme une des menaces importantes pour la conservation du Blaireau.
Description: The Eurasian Badger (Meles meles) density was determined over a 58 square kilometers area located in a rural environment in Massif Central (Puy-de-Dôme, France). The landscape of the study area, located between 680 and 930 meters above sea level, is composed by 85 % of meadow (grazes and mow), 10 % of several small woods and hedges, and 5 % of villages. The area has been entirely prospected in detail, in order to localize every main sett (TP) and the majority of secondary setts (TS). The total density of badger setts is 4.5 per km2. Every main sett and 95 % of the secondary setts are located in wooden areas in a broad sense (grove, thicket, hedge, etc.). The density of main setts (n = 26) is 0.45 per km2. The average number of TS is 5 by TP. Countings by direct observation, completed by the use of infra-red photos-videos traps, have been done between May and July 2010 on half of the main setts. It allowed to assess a minimum average number of 2 adults + 2.2 juveniles of the year per main sett occupied, that is to say a global average density of 0.9 adults + 1 juvenile of the year per km2 at the beginning of the summer. The density of main setts seems higher than averages concerning various landscapes in continental Europe, but close to those in similar landscapes. Added to the main setts, the prospection effort enabled to highlight a density of 0.81 main sett abandoned per km2. That figure, very high, seems to show a spatial instability of social groups on a several years scale. This instability can be explained by the importance of the anthropic pressure of disturbance, which may be voluntary or involuntary. The importance of this phenomenon seems rarely taken into account in studies about badger’s populations. In a general context of increasing fragmentation of the agro-natural lands in Europe, it is likely that the higher disturbances related to the increasing fragmentation of its habitats might be, in a long-term scale, one of the major threats for the conservation of badgers
Subject: Habitat fragmenté; Paysage rural; Meles meles; Puy de Dôme; Massif Central; Dynamique population; Facteur anthropique; Milieu rural; Terrier; Répartition géographique; Densité population; Fragmented habitat; Rural landscape; Meles meles; Puy-de-Dome; Central Massif; Population dynamics; Anthropogenic factor; Rural environment; Burrow; Geographic distribution; Population density
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 2012

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record