Bookmark and Share

Évaluation de l'effet du nettoyage des touffes sur la régénération de la steppe à Alfa (Stipa tenacissima L.) mise en défens dans l'ouest de l'Algérie

Show full item record

Files in this item

PDF RevuedEcologie_2012_67_3_283.pdf 862.8Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/55921
Title: Évaluation de l'effet du nettoyage des touffes sur la régénération de la steppe à Alfa (Stipa tenacissima L.) mise en défens dans l'ouest de l'Algérie
Author: MOULAY, Aicha; BENABDELI, Khéloufi
Abstract: La steppe algérienne est confrontée depuis plusieurs décennies à un problème aigu de dégradation induit par les effets combinés de facteurs anthropiques et naturels. Les principaux facteurs à l'origine de cette dégradation sont le changement climatique, le pâturage et le défrichage. Les formations à Stipa tenacissima sont en régression alarmante et leur superficie s'est réduite de plus de 45 % en l'espace de 50 ans. La densité moyenne des touffes de Stipa tenacissima n'est actuellement que de 4350 par ha alors qu'elle avoisinait les 14 000 en 1975. C'est surtout sous l'effet de la pression du cheptel ovin que les formations à Stipa tenacissima ne se régénèrent plus. À ce rythme la steppe à Stipa tenacissima disparaîtra dans quelques décennies et ce sont des espèces végétales sans intérêt pastoral qui s'installeront et la zone deviendra très sensible à l'érosion à la fois éolienne et hydrique. Les résultats obtenus dans la lutte contre ce phénomène, malgré les moyens mobilisés, restent très mitigés et révèlent l'inefficacité des approches et des méthodes adoptées. Parmi les éventuelles solutions pour la sauvegarde de cet écosystème, une expérimentation axée sur le nettoyage partiel des touffes de leur fatras dans un périmètre mis en défens a donné des résultats appréciables. Ces pratiques ont permis une augmentation de la phytomasse de 869 kg de matière verte par hectare et un accroissement annuel moyen en hauteur de 16 cm.
Description: Since several decades the Algerian steppe has been facing an acute problem of degradation induced by the combined effects of anthropic and natural factors. The main factors at the origin of this degradation are climate change, grazing and clearing. Plant associations with Stipa tenacissima show an alarming regression ; their range has been reduced by more than 45 % during the last 50 years. The average density of Stipa tenacissima is presently only 4350 plants per hectare against around 14 000 in 1975. This is especially due to the effect of sheep grazing which limits the regeneration of Stipa tenacissima. At such a rate the Stipa tenacissima steppe will disappear within a few decades, and species without pastoral interest will settle and the area become quite sensitive to both wind and water erosion. Despite the mobilized resources, results obtained in the struggle against this phenomenon remain so far much mitigated and reveal the inefficiency of the adopted approaches and methods. To save what remains of this ecosystem, an experiment based upon establishing exclosures and cleaning tufts of their fatras gave appreciable results. These practices allowed an increase in phytomass of 869 kg of dry matter per hectare and per year and an average annual increase in height of 16 cm
Subject: Défens; Stipa tenacissima; Algérie; Protection environnement; Gestion environnement; Steppe; Régénération; Nettoyage; Evaluation; Exclosure; Algeria; Environmental protection; Environmental management; Steppe; Regeneration; Cleaning; Evaluation
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 2012

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record