Bookmark and Share

Étude des peuplements d'odonates dans une plaine agricole du sud de la France

Show full item record

Files in this item

PDF RevuedEcologie_2009_64_1_41.pdf 222.0Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/55771
Title: Étude des peuplements d'odonates dans une plaine agricole du sud de la France
Author: TESSIER, Marc; SFREDDO, Guillaume; OUIN, Annie
Abstract: Les peuplements d'odonates ont été étudiés dans une plaine où se pratique une agriculture intensive (maïs irrigué notamment) mais où subsistent encore quelques éléments semi-naturels (prairies, bois et fossés). Nous avons comparé des fossés bordés de cultures avec ceux bordés de prairies en termes de diversité et de richesse spécifiques en plantes semi-aquatiques et en odonates. Il apparaît que l'environnement immédiat des fossés (prairies versus cultures) n'a pas d'influence sur la diversité et la richesse spécifique en plantes semi-aquatiques et en odonates. Toutefois en zone de cultures, l'apport d'eau par l'irrigation et des fossés profonds bordés de végétation, pourrait favoriser ces espèces d'odonates. Les odonates préfèrent nettement les fossés plutôt peu recouverts par de la végétation aquatique (notamment par Typha sp.). Une espèce considérée comme rare, protégée et sensible à la pollution, Coenagrion mercuriale, est présente y compris en zone de cultures. Elle affectionne surtout les fossés moyennement recouverts par la végétation semi-aquatique. L'entretien régulier par élagage des fossés, se traduisant par une faible hauteur des ligneux, limite la constitution de barrières à la dispersion de cette espèce peu mobile. Bien que les cultures irriguées semblent promouvoir la diversité en odonates, une nouvelle intensification des pratiques agricoles, notamment en accentuant les problèmes de pollution et /ou en supprimant des zones prairiales, pourrait affecter les conditions de vie des libellules comme Coenagrion mercuriale.
Description: Odonata communities were studied in an agricultural landscape where semi-natural habitat patches (pastures and woods, with a dense network of deep ditches) are embedded in a crop mosaic (cereals, irrigated maize). We compared species richness and diversity of aquatic plants and odonata in ditches surrounded by pastures or by crops. Ours results showed that this surrounding (pastures vs crops) has no effect on aquatic plant and odonata species richness and diversity. However, in cultivated areas water supply through irrigation and deep ditches with plant-covered borders could promote odonata species. High level of vegetation cover (particularly with Typha sp.) limited odonata richness and diversity. A rare species in Europe, protected and sensible to pollution, Coenagrion mercuriale, occurred in many ditches including those surrounded by crops, particularly those with an intermediate semi-aquatic vegetation cover. The regular maintenance of ditches, by limiting shrubs and trees height, keep them open and facilitate the dispersal of this little mobile species. Although irrigated crops seem to support a high level of odonata diversity, a new intensification of agricultural practices in this area by increasing the pollutant input and/or by converting pastures to crops could be detrimental to odonata communities and particularly to some species like Coenagrion mercuriale
Subject: Odonata; Zone basse; Agriculture; Communauté; France; Plaine; Odonata; Lowland; Agriculture; Community; France; Plain
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 2009

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record