Bookmark and Share

The state of change of Erica scoparia L. heathland through cattle grazing and oak colonization

Show full item record

Files in this item

PDF RevuedEcologie_2009_64_1_3.pdf 1.223Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/55769
Title: The state of change of Erica scoparia L. heathland through cattle grazing and oak colonization
Author: GACHET, Sophie; SARTHOU, Corinne; BARDAT, Jacques; PONGE, Jean-Francois
Abstract: L'état de changement de la lande à Erica scoparia L. sous l'effet du pâturage et de la colonisation par le chêne. - Le but de notre étude est de mettre en évidence les modifications de la richesse spécifique et d'autres caractères de la végétation qui surviennent sous l'influence du pâturage et de la colonisation par le chêne dans les landes dominées par Erica scoparia L. (brande). L'étude a été menée dans le Parc Naturel Régional de la Brenne (France, Région Centre) où cette Éricacée est aujourd'hui considérée comme patrimoniale et protégée au niveau régional et européen. Dix sites ont été choisis au sein d'une propriété privée, couvrant un large éventail de conditions écologiques (sols superficiels et profonds, brande pâturée et non pâturée, pure et envahie par le chêne). La végétation (pourcentage d'occupation de l'espace par les différentes espèces végétales) a été échantillonnée en mai et juin 2006 (105 relevés de 1 m ) et l'impact de la végétation arbustive et arborée sur la biodiversité végétale a été mis en évidence à l'aide de l'analyse des correspondances (AFC) et de tests de Mantel totaux et partiels (méthode de Monte-Carlo). Un gradient décroissant d'incidence de la lumière a été mis en évidence depuis la brande pâturée jusqu'à la brande âgée puis la chênaie, en rapport avec la variation de nombreux traits écologiques, morphologiques et physiologiques (types physionomiques, indices d'Ellenberg, stratégies de Grime, indice de tolérance de la communauté). La richesse spécifique décroît à mesure de l'extension des Éricacées ou, dans une moindre mesure, de celle du chêne et s'accroît sous pâturage faible à modéré. Les conséquences pour la gestion durable de la brande sont discutées.
Description: Our aim was to ascertain whether changes in plant species richness and other vegetation features occur in heathland dominated by Erica scoparia L. (besom heath) through the impact of cattle grazing and oak colonization. Our study took place in the Brenne Regional Natural Park (center of France) where this ericaceous species, locally called ‘brande’, is now considered of patrimonial interest and protected at regional and European level. We selected 10 sites in a private property, covering a wide range of ecological conditions (shallow and deep soils, grazed and non-grazed besom heath, pure and oak-colonized besom heath). Vegetation (percent occupancy of plant species) was sampled in May-June 2006 (105 samples, 1m2 each) and the impact of shrub and tree vegetation on plant biodiversity was assessed by correspondence analysis (CA) and total and partial Mantel tests (Monte-Carlo procedure). An environmental gradient of decreasing light incidence from grazed heath to old heath to oak-wood was depicted, along which a number of ecological, morphological and physiological plant traits (growth habits, Ellenberg values, Grime strategies, Tolerance Index of the plant community) were observed to vary. Species richness decreases when ericaceous or, although to a lesser extent, oak cover increases and it increases under low to moderate cattle grazing. Consequences for the sustainable management of ‘brande’ are discussed
Subject: Erica; Colonisation; Broutage animal; Lande; Erica; Colonization; Browsing; Heathland and moor
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 2009

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record