Bookmark and Share

Les ignames (Dioscorea spp.) de Madagascar : espèces endémiques et formes introduites ; diversité, perception, valeur nutritionnelle et systèmes de gestion durable

Show full item record

Files in this item

PDF RevuedEcologie_2007_62_2-3_191.pdf 798.3Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/55712
Title: Les ignames (Dioscorea spp.) de Madagascar : espèces endémiques et formes introduites ; diversité, perception, valeur nutritionnelle et systèmes de gestion durable
Author: JEANNODA, Vololoniaina Harimanga; RAZANAMPARANY, Julia Louisette; RAJAONAH, Mamy Tiana; MONNEUSE, Marie Odile; HLADIK, Annette; HLADIK, Claude Marcel
Abstract: Nous comparons la richesse en espèces endémiques d'ignames (Dioscorea spp.) d'une région de Madagascar au climat sec (Menabe central, prés de Morondava), où les formes sauvages sont particulièrement diversifiées et incluent des espèces nouvellement décrites, avec celle du versant oriental humide (région de Brickaville). Si, dans la zone humide, on observe une moindre diversité des formes endémiques que dans la zone sèche, en revanche l'introduction ancienne d'espèces cultivées (en particulier Dioscorea alata, par les premiers migrants indo-malais ) et la diversité des cultivars actuels dont le système social exige la remise en terre de la tête du tubercule après récolte, aboutit à des agro-écosystèmes ayant une production du même ordre de grandeur que ceux d'Afrique centrale. Les densités des différentes espèces d'ignames ont été mesurées afin de pouvoir évaluer, en fonction de leur mode d'utilisation, les possibilités de gestion durable des peuplements naturels des régions sèches et de ceux des jachères des régions humides où les formes introduites sont maintenues en parallèle avec des peuplements d'espèces indigènes. Dans les forêts sèches, la récolte des tubercules des espèces endémiques entraîne une restructuration du sol et une régénération des ignames lorsque des morceaux des tubercules restent en terre ; toutefois l'impact des prélèvements dans le milieu naturel diffère considérablement selon les espèces. Les connaissances locales et les utilisations de ces différentes formes d'ignames ont été comparées en fonction des résultats d'enquêtes participatives. Les tubercules des différentes espèces de ces deux régions ont été analysés pour déterminer leur valeur nutritionnelle. Enfin des tests de dégustation ont permis de comparer, en fonction de la sensibilité gustative, les valeurs hédoniques attribuées à ces tubercules dans différents contextes socioculturels incluant celui de la capitale, Antananarivo. Les possibilités d'introduction ou de mises en culture d'espèces qui, jusqu'à présent, ne faisaient l'objet que de ramassage dans les milieux naturels ou transformés, ont été examinées en fonction de ces résultats et des modes de gestion propres à chaque agro-écosystème.
Description: Endemic and introduced species of Malagasy yams (Dioscorea spp.) have been studied in the dry western area (Menabe central, near Morondava) where diversity is high, taking into account the occurrence of new species recently described. A comparison with a humid area of the eastern slopes of the country (around Brickaville) shows a striking difference in terms of diversity. However, in the humid area, the cultivated yams (especially Dioscorea alata) introduced by the fi rst Indo-Malay settlers are abundant in shifting cultivations, together with the wild species, and the various cultivars have been maintained thanks to a sociocultural system that implies an obligation of replanting the head of the tuber after cropping. Such an agro-ecosystem has a global production of the same order of magnitude as those of central Africa. Densities of the different species of yams have been measured on plots of the study areas. The sustainable utilization of the various yam species may differ, especially in the dry area, where regeneration occurs when pieces of broken tubers are left after harvesting, and the soil is subject to important restructuration due to frequent digging of holes for cropping. Local knowledge and traditions related to yams have been studied in villages of the two study areas. The yam tubers have been analysed to determine nutritional value, and comparative tests related to taste (hedonic value) conducted in various places, including Antananarivo, for cross-cultural and sensory comparisons. The results of this study, implying a possible introduction of new cultivated yam species, are discussed in terms of species differentiation in various bioclimatic areas and according to the specificity of the agro-ecosystem
Subject: Agroécologie; Dioscorea; Espèce introduite; Agroécosystème; Agriculture durable; Valeur nutritive; Gestion durable; Perception; Diversité; Espèce endémique; Madagascar; Agroecology; Dioscorea; Introduced species; Agroecosystem; Sustainable agriculture; Nutritive value; Sustainable management; Perception; Diversity; Endemic species; Malagasy Republic
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 2007

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record