Bookmark and Share

Caractérisation de la diversité des microorganismes symbiotiques de Pterocarpus officinalis dans des forêts marécageuses de Guadeloupe et Martinique

Show full item record

Files in this item

PDF RevuedEcologie_2004_59_1-2_163.pdf 297.9Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/55588
Title: Caractérisation de la diversité des microorganismes symbiotiques de Pterocarpus officinalis dans des forêts marécageuses de Guadeloupe et Martinique
Author: BA, A. M.; SAMBA, R.; SYLLA, S. N.; LE ROUX, C.; NEYRA, M.; ROUSTEAU, A.; IMBERT, D.; TORIBIO, A.
Abstract: Nous avons isolé 17 souches de rhizobiums à partir de nodules récoltés sur des racines de Pterocarpus officinalis dans différents sites de forêt marécageuse en Guadeloupe et Martinique. La diversité de ces souches a été caractérisée par PCR-RFLP de l'intergène IGS situé entre les gènes nucléaires codant pour les ARNr 16S et 23S en utilisant deux enzymes de restriction Hae III et Msp I. Des profils RFLP obtenus par digestion de l'IGS d'extraits d'ADN de nodules ou de cultures bactériennes sont comparables. L'analyse de ces profils RFLP a révélé une hétérogénéité génétique des souches qui varie suivant les sites. Les 17 souches de P. officinalis ont été groupées en 5 ribotypes par comparaison de leur profil RFLP. L'analyse phylogénétique de l'IGS a montré que ces ribotypes sont très proches du genre Bradyrhizobium. Les propriétés symbiotiques d'un représentant de chaque groupe de souches ont été testées sur Acacia seyal, espèce qui nodule avec un grand nombre d'espèces de Bradyrhizobium. Un mois et dix neuf jours après inoculation, l'observation de la vigueur et de la couleur verte des parties aériennes des plantes inoculées, comparativement aux plantes témoins peu vigoureuses et de couleur jaune, ont été des paramètres indiquant le caractère fixateur de trois souches de Bradyrhizobium. Parallélement, la présence de champignons mycorhiziens à vésicules et à arbuscules a été révélée sur des racines de P. officinalis. Ces deux types de symbiose pourraient agir en synergie sur la mobilisation du phosphore et de l'azote pour améliorer la croissance de P. officinalis dans des forêts marécageuses dégradées.
Description: We have isolated 17 strains of rhizobiums from nodules collected on roots of Pterocarpus officinalis in different sites of swamp forest in Guadeloupe and Martinique. The genotypic diversity of these strains were characterized by PCR-RFLP analysis of the IGS (intergenic spacer) region between 16S and 23S rRNA genes, by using two 4-base restriction endonucleases Hae III and Msp I. Results of IGS PCR-RFLP analysis showed that restriction patterns were similar for DNA extract from root nodules and cultures of rhizobium strains. The diversity of these strains varied from one site to another. They were grouped into 5 ribotypes by IGS PCR-RFLP analysis. Results of IGS sequence analysis showed that the 5 ribotypes are very close to the genus Bradyrhizobium. The symbiotic properties of the 5 ribotypes were evaluated on Acacia seyal, a plant test that is able to form nodules with several Bradyrhizobium species. One month and nineteen days after inoculation, the green colour of the leaves and the best growth of inoculated seedlings contrasting with the yellow colour of the leaves and the lowest growth of uninoculated seedlings, were the parameters indicating the level of nitrogen-fixing activity of the three Bradyrhizobium strains. Concurrently, the vesicular and arbuscular mycorrhizal status of P. officinalis was established. The two types of symbiotic microorganisms could contribute to mobilize available phosphorus and nitrogen for improving the growth of P. officinalis in degraded swamp forests
Subject: Pterocarpus officinalis; Fungi; Acacia seyal; Relation microorganisme végétal; Bradyrhizobium; Ribotype; Rhizobium; Polymorphisme longueur fragment restriction; Racine; Microorganisme; Communauté microbienne; Martinique; Guadeloupe; Forêt; Symbiose; Fungi; Acacia seyal; Plant microorganism relation; Bradyrhizobium; Ribotype; Rhizobium; Restriction fragment length polymorphism; Root; Microorganism; Microbial community; Martinique; Guadeloupe; Forests; Symbiosis
Publisher: Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA)
Date: 2004

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record