Bookmark and Share

Variation in the diet of the red fox in a Mediterranean area

Show simple item record

dc.contributor.author CAVALLINI, P. en_US
dc.contributor.author VOLPI, T. en_US
dc.date.accessioned 2014-12-11T11:04:32Z
dc.date.available 2014-12-11T11:04:32Z
dc.date.issued 1996 en_US
dc.identifier.citation P. CAVALLINI, T. VOLPI ; Variation in the diet of the red fox in a Mediterranean area ; Revue d'écologie, 1996, vol. 51, N°2, pp. 173-189 en_US
dc.identifier.issn 2429-6422
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/2042/54833
dc.description.abstract Le régime alimentaire du Renard Vulpes vulpes a été étudié dans la province de Pise, en Italie centrale, par l'analyse de fèces (N = 1261; recueillies chaque mois pendant un an dans neuf zones) et de contenus du tube digestif (N = 330; collectés de janvier à mai dans toute la province). Ce régime est très varié, dominé par les vertébrés (notamment les mammifères) et les végétaux (en particulier les fruits), les invertébrés n'étant que peu abondants. Les aliments d'origine anthropique comptent pour à peu près la moitié du régime. En fin d'hiver et au printemps, les femelles consomment plus de petits mammifères et d'invertébrés que les mâles, les jeunes ayant un régime semblable à celui des adultes. Aucune relation n'a été trouvée entre l'adiposité et la taille corporelle des individus et le volume d'un quelconque item alimentaire. La variation saisonnière est importante pour la plupart des catégories d'aliments, les vertébrés tendant à être principalement consommés en hiver et au printemps, les fruits en été et en automne et les invertébrés surtout en été. Plusieurs de ces tendances s'expliquent par les disponibilités alimentaires mais les petits mammifères apparaissent moins consommés quand ils sont apparemment le plus abondants. Globalement, le régime est homogène dans les zones rurales et s'avère fort différent de celui observé dans les zones soumises à faible emprise humaine. Sur l'ensemble de la province, les différences se limitent à trois items d'origine humaine. Les herbes et autres végétaux contenus dans les estomacs et les intestins sont de manière significative associés à la consommation d'invertébrés mais pas à la présence de vers parasites dans les intestins. La forte consommation de fruits et d'aliments d'origine anthropique est un trait caractéristique du régime du renard dans cette région, et dans d'autres, de l'Italie. Les fruits pourraient être des aliments de complément alors que les petits mammifères seraient des aliments-clés. Les renards mangent plus de fruits quand et où leur densité de population est la plus forte. Les raisons de ces tendances sont discutées. fr
dc.language.iso en en_US
dc.publisher Société nationale de protection de la nature et d'acclimatation de France, Paris (FRA) en_US
dc.relation.ispartofseries Revue d'écologie
dc.rights Accès libre avec barrière mobile de 6 mois - Licence d'utilisation : http://irevues.inist.fr/utilisation
dc.source Revue d'écologie [ISSN 0249-7395], 1996, vol. 51, N°2, pp. 173-189 en_US
dc.subject.cnrs Régime alimentaire fr
dc.subject.cnrs Variation saisonnière fr
dc.subject.cnrs Variation géographique fr
dc.subject.cnrs Italie fr
dc.subject.cnrs Vulpes vulpes fr
dc.subject.cnrs Diet en
dc.subject.cnrs Seasonal variation en
dc.subject.cnrs Geographical variation en
dc.subject.cnrs Italy en
dc.subject.cnrs Vulpes vulpes en
dc.title Variation in the diet of the red fox in a Mediterranean area en
dc.type Article en_US
dc.contributor.affiliation University of Siena, Department of Evolutionary Biology, via Mattioli 4, I-53100 Siena, ITA en_US
dc.contributor.affiliation University of Pisa, Department of Environmental and Territorial Sciences, via Volta 4, I-56100 Pisa, ITA en_US


Files in this item

PDF RevuedEcologie_1996_51_2_173.pdf 1.332Mb

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record