Bookmark and Share

Peut-on prévoir les orages de grêle ?

Show full item record

Files in this item

PDF meteo_2014_87_34.pdf 3.635Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/54334  |   DOI : 10.4267/2042/54334
Title: Peut-on prévoir les orages de grêle ?
Author: Lac, Christine
Abstract: L'orage de grêle est un phénomène à la fois intense et local, qui se joue à des échelles sub-kilométriques. Le prévoir constitue un véritable enjeu, envisageable dès lors que les modèles de prévision numérique atteignent des résolutions spatiales suffisamment fines. Le cas d'orage grêligène du 23 juin 2014, qui a produit des inondations subites et d'importants dégâts sur l'ouest toulousain, a été modélisé avec le modèle Méso-NH à 500 m de résolution horizontale, en se focalisant sur la paramétrisation de la microphysique des nuages. L'ajout explicite de l'espèce grêle dans le schéma microphysique actuel du modèle Méso-NH/Arome améliore significativement les quantités de précipitation au sol et renforce la dynamique du système convectif dans les basses couches, en augmentant les courants descendants générés par la fonte de la grêle et l'évaporation des précipitations, ce qui rend la plage froide sous orage plus intense et épaisse. La localisation des cellules grêligènes et leurs caractéristiques telles que la masse de grêle, le nombre de grêlons ou leur énergie cinétique présentent un bon degré de réalisme. L'étude souligne ainsi l'importance de disposer de schémas microphysiques de plus en plus complets dans les modèles de prévision à maille fine comme Arome, dont la version opérationnelle aura une résolution horizontale de 1,3 km en 2015 sur la France.Hailstorm is an intense and local phenomenon that occurs at sub-kilometric scales. Forecasting hailstorms is a real challenge, that becomes achievable with a numerical weather prediction (NWP) model that has fine enough spatial resolution. The hailstorm of June 23, 2014, which produced flash floods and severe damages over the west ofToulouse, was simulated with the Meso-NH model at 500 m horizontal resolution, with a focus on the parameterization of cloud microphysics. The explicit representation of hail in the current microphysical scheme of Meso-NH/Arome significantly improves the amount of precipitation at the ground, and reinforces the low-level dynamics of the convective system, by increasing downdrafts due to hail melting and rain evaporation, making the cold pool stronger and deeper. The location of the convective cells and their characteristics, such as the total mass of hail, the number of hailstone and their kinetic energy present a good degree of realism. The study underlines the importance of a detailed microphysical scheme in NWP models such as Arome, whose operational version will have a 1.3 km horizontal resolution in 2015 over France.
Subject: grêle; prévision numérique; étude d'événement particulier; modèle méso-nh; résolution spatiale; paramétrisation microphysique; arôme
Publisher: Association Météo et Climat
Date: 2014

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record