Diversité génétique de Talpa Europaea et de l'hantavirus Nova (NVAV) en France

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_167_3_277.pdf 2.830Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/54201  |   DOI : 10.4267/2042/54201
Title: Diversité génétique de Talpa Europaea et de l'hantavirus Nova (NVAV) en France
Author: HUGOT, Jean-Pierre; GU, Se Hun; FELIU, Carlos; VENTURA, Jacint; RIBAS, Alexis; DORMION, Jérôme; YANAGIHARA, Richard; NICOLAS, Violaine
Abstract: L'Hantavirus Nova (NVAV) a été identifié chez un spécimen de Talpa europaea capturé en Hongrie. L'analyse de 94 spécimens de taupes capturés en France a révélé la présence de NVAV chez 50% des individus. Une étude populationnelle des taupes montre que les individus collectés entre Poitiers et Bordeaux sont génétiquement proches de l'espèce voisine T. occidentalis, jusqu'ici supposée être strictement endémique dans la péninsule ibérique. Plusieurs hypothèses permettant d'expliquer ces observations sont discutées : 1) la présence jusqu'ici ignorée de T. occidentalis dans le sud-ouest de la France ; 2) l'existence d'un ancien phénomène d'introgression mitochondriale entre les deux espèces ; 3) la présence d'une zone d'hybridation entre les deux espèces, produisant un phénotype particulier chez certains hybrides ; 4) l'existence d'une espèce nouvelle. NVAV n'ayant été détecté chez aucun des spécimens du Sud-Ouest, la question de l'existence d'un Hantavirus particulier dans cette population et chez la taupe ibérique est posée.
Description: Nova hantavirus (NVAV) was first identified in a captured European mole (Talpa europaea) in Hungary. Analysis of lung tissues from 94 moles captured in France revealed NVAV in 50% of the animals. Based on the genetic diversity of the cytochrome b mtDNA, moles collected in Poitiers and Bordeaux were more closely related to the Iberian mole (T. occidentalis), a species previously assumed to be restricted to the Iberian Peninsula. Several hypotheses are discussed to explain these observations: 1) the presence of hitherto unnoticed T. occidentalis in southwestern France; 2) the existence of an ancient mitochondrial introgression phenomenon between the two Talpa species, producing a particular phenotype in some hybrids; 3) the existence of a hybrid zone between the two species; and 4) the existence of a new Talpa species. NVAV was not detected in the southwestern moles, which raises the question of the possible presence of a particular Hantavirus species in this population and/or in the Iberian moles.
Subject: Talpa europaea; Talpa occidentalis; Hantavirus; NVAV; phylogénétique; phylogéographie; Talpa europaea; Talpa occidentalis; Hantavirus; NVAV; phylogenetics; phylogeography
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2014

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search