Curcuma, thé vert et chardon-marie : quelle stratégie adopter en prévention du cancer ou en complément des traitements ?

Show full item record

Files in this item

PDF HEGEL_2013_4_268.pdf 760.2Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/51835  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/51835
Title: Curcuma, thé vert et chardon-marie : quelle stratégie adopter en prévention du cancer ou en complément des traitements ?
Author: Huet, Matthieu; Fleurentin, Jacques
Abstract: De nombreux malades atteints de cancers ont recours à des plantes médicinales en plus de la prise en charge de la médecine dite conventionnelle. Parmi les plus utilisées, on trouve le curcuma, le thé vert et le chardon-marie. Ces plantes ont pour point commun d'avoir fait l'objet de nombreuses études précliniques ayant mis en évidence leur capacité à interférer à plusieurs stades des processus de cancérisation. Des études épidémiologiques suggèrent également un effet protecteur d'une consommation importante de thé vert sur plusieurs types de cancers. Les données cliniques sont par ailleurs trop limitées pour conclure sur l'intérêt de ces plantes chez les malades atteints de cancers. Malgré une évaluation qui reste insuffisante, ces plantes peuvent être utilisées par des malades qui cherchent, dans les produits naturels, des moyens d’améliorer leurs chances de guérison, d’éviter les récidives ou d’augmenter leur durée de vie. Les interactions potentielles avec les thérapeutiques anticancéreuses éprouvées incitent à éviter d’associer des doses importantes pendant l’administration des traitements.Many patients with cancer use herbal medicines in addition to conventional medicine. Turmeric, green tea and milk thistle are among the most popular of these herbal remedies. These three plants, extensively studied in preclinical models, can interfere with different cancer cells pathways. Epidemiological studies also suggest that high intake of green tea could lower the risk of outcome of various cancers. However, the lack of clinical data makes it difficult to precisely evaluate the potential benefits of such treatments. Nevertheless, patients looking for natural treatments in order to avoid recurrence or extend their life expectancy may find interest in the herbal medicines mentioned above. However, potential drug interactions with evidence-based anticancer therapies have to be considered and high doses of herbal medicines should be avoided during the conventional cancer treatment.
Subject: Cancer; Plantes médicinales; Thé vert; Curcuma; Chardon-Marie; Médecines complémentaires et alternatives; Cancer; Herbal medicine; Green tea; Turmeric; Milk thistle; Complementary and alternative medicines
Publisher: ALN Editions, Nancy, France
Date: 2013
Mis à jour: 2013-11-19

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search