Taxonomie des hantavirus et situation des hantaviroses en France

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_2013_2_155.pdf 594.4Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/51620  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/51620
Title: Taxonomie des hantavirus et situation des hantaviroses en France
Author: REYNES, Jean-Marc
Abstract: Les hantavirus sont des virus appartenant à la famille des Bunyaviridae. Vingt-trois espèces sont officiellement rapportées mais plus de 70 taxons sont en attente de classification. Chaque taxon a pour réservoir une espèce de rongeurs ou d’insectivores (Ordre Soricomorpha). Des séquences de nouveaux hantavirus ont été très récemment détectées chez des chauves-souris. Certains des hantavirus associés aux rongeurs sont zoonotiques La transmission s’effectue généralement par l’inhalation d’aérosols d’excrétats ou de sécrétions de rongeurs contaminés. Ces virus sont alors responsables d’une fièvre hémorragique avec syndrome rénal (FHSR) ou d’un syndrome cardio pulmonaire (SCP). Le traitement de ces maladies est symptomatique. Trois de ces virus zoonotiques ont été détectés en France métropolitaine. Le virus Puumala, associé au rongeur Myodes glareolus, a la plus grande importance médicale. Environ un millier de cas de FHSR ont été détectés au cours des dix dernières années, dans le quart Nord-Est de la France qui est la zone d’endémie. Des épidémies sont observées tous les deux à trois ans avec un pic survenant généralement à la fin du printemps. Les adultes et particulièrement les hommes sont les plus atteints. La manipulation du bois, l’ouverture et le nettoyage de local non utilisé, les activités en forêt sont des occupations favorisant l’exposition. Le virus Seoul a été détecté chez Rattus norvegicus à Lyon. Des cas humains étaient suspectés mais la preuve virologique d’un premier cas de FHSR due à ce virus n’a été faite qu’en 2012. Le virus Tula a été détecté chez son hôte Microtus arvalis dans le Jura. Aucun cas humain n’a pour le moment été observé. Enfin, le virus Maripa a été décrit pour la première fois en Guyane française. Il a été responsable de trois cas de SCP dont deux mortels. Trente ans après la détection des premiers cas humains d’infection par un hantavirus en France, il reste encore beaucoup à découvrir sur la circulation de ces virus dans le pays
Description: Hantaviruses are viruses belonging to the family Bunyaviridae. Twenty-three species are officially reported but more than 70 taxa are not yet classified. Each virus taxa is usually associated with one natural host species, including rodents and soricomorphs. Sequences of new hantaviruses have also been recently detected in bats. Transmission of the virus between individuals occurred through direct contact or through inhalation of excretions or secretions. Using these routes, some rodents-borne hantaviruses can be transmitted to humans and cause a hemorrhagic fever with renal syndrome (HFRS) or a cardiopulmonary syndrome (HPS). There is no specific treatment of the diseases. Three of these zoonotic viruses have been detected in Metropolitan France. Puumala virus, hosted by Myodes glareolus, is medically the most important. About 1000 HFRS have been detected for the last ten years in the North-East part of France. Outbreaks occur in this endemic area every two or three years. A peak in the detection of cases is observed by the end of spring. Adults, mainly men, are concerned. Wood handling, opening and cleaning of unused building, forest activities are occupations favoring the exposure to the virus. Seoul virus has been detected in its reservoir Rattus norvegicus in Lyon. Human cases have been serologically suspected but the first virological evidence of a human case occurred only in 2012. Tula virus has been detected in its natural host Microtus arvalis in Jura. No human case has been detected. Lastly Maripa virus has been described for the first time in French Guiana. This virus has been responsible for three HPS cases, including two fatal cases. Thirty years after the first detection of PUUV human cases, a lot remains to discover in the circulation of these viruses in the country
Subject: France; Guyane française; Hantavirus; virus Puumala; virus Seoul; virus Tula; virus Maripa; Myodes glareolus; Rattus norvegicus; Microtus arvalis; France; French Guiana; Hantavirus; Puumala virus; Seoul virus; Tula virus; Maripa virus; Myodes glareolus; Rattus norvegicus; Microtus arvalis
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2013

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search