Germination de la Clématite (Clematis vitalba L.) et perspectives de maîtrise préventive en forêt

Show full item record

Files in this item

PDF 275_286.pdf 428.5Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/5101  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/5101
Title: Germination de la Clématite (Clematis vitalba L.) et perspectives de maîtrise préventive en forêt
Author: Vinkler, Isabelle; Muller, Claudine; Gama, Antoine
Abstract: La Clématite est une liane à l'origine de sérieux problèmes dans les parcelles forestières en régénération. Une expérimentation réalisée en conditions contrôlées à partir de graines de Clématite récoltées dans le Nord-Est de la France a été réalisée afin d'apporter les premiers éléments de connaissance concernant l'installation de cette liane : les graines disséminées au printemps germent-elles massivement ou sont-elles encore dormantes ? Quels facteurs interviennent dans ce cas pour favoriser la levée de dormance, puis la germination ? La lumière, en particulier, est-elle nécessaire à une germination massive des graines ? Les résultats obtenus montrent que les graines disséminées au printemps sont viables pour 94 % d'entre elles, et sont en grande partie dormantes. Mais cette dormance n'est pas très profonde : l'alternance journalière des températures 5/15 °C, qui se rapproche des températures minimales (nuit) et maximales (jour) observées au printemps en Lorraine, est suffisante pour déclencher la germination massive (83 %) et rapide des graines. Cette germination a lieu quelles que soient les conditions d'éclairement (y compris obscurité), et les graines non germées étaient non viables à l'issue du test. En conditions naturelles, il est finalement très probable que le froid et l'humidité (non étudiée ici) subis par les graines durant l'hiver, puis les températures fraîches observées durant la nuit au printemps, suffisent à déclencher la germination massive des graines dans la saison de végétation qui suit. Cette observation rend très peu vraisemblable la survie des graines dans le sol plusieurs années consécutives. Cette absence de stock de graines dans le sol est un élément très encourageant en faveur d'une gestion préventive du problème, posé par la Clématite. Un itinéraire de maîtrise de la liane, combinant délianage préventif et contrôle chimique avant régénération, est proposé.
Subject: Germination; Dormance; Levée dormance; Potentiel semencier; Viabilité; Facteur photique; Facteur thermique; Traitement par froid; Graine; Désherbage; Forêt; Clematis; Lorraine; Etude expérimentale; Facteur milieu; Prétraitement; Etude en condition contrôlée; Clematis vitalba; Dégagement(foresterie) -- Ranunculaceae; Dicotyledones; Angiospermae; Spermatophyta; France; Europe; Foresterie; Ecophysiologie; Malherbologie; Sylviculture; Liane; Plante ligneuse; Mauvaise herbe; Zone tempérée; Germination; Dormancy; Dormancy breaking; Seed bank; Viability; Light effect; Thermal factor; Cooling treatment; Seeds; Weed control; Forests; Clematis; Lorraine; Experimental study; Clematis vitalba; Release(forestry) -- Ranunculaceae; Dicotyledones; Angiospermae; Spermatophyta; France; Europe; Forestry; Ecophysiology; Weed science; Silviculture; Liana; Woody plant; Weed; Temperate zone
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2004

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search