Des dégâts bien difficiles à évaluer monétairement.

Show full item record

Files in this item

PDF 31_38.pdf 190.4Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/4987  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/4987
Title: Des dégâts bien difficiles à évaluer monétairement.
Author: Peyron, Jean-Luc
Abstract: En dépit de sa difficulté, l'évaluation monétaire du préjudice subi par les forêts du fait des tempêtes permet d'abord de prendre la mesure de la situation et ultérieurement d'effectuer un bilan d'ensemble. Ses résultats dépendent évidemment des peuplements concernés et de la gravité du sinistre (violence et extension géographique). Ils sont de l'ordre de grandeur de la valeur marchande des bois à 50 % près. Pour les tempêtes de 1999, ils sont estimés à 6 milliards d'euros supportés par les pouvoirs publics dans les années qui suivent le sinistre et par les propriétaires sur une très longue période à partir de la fin de récolte des chablis.Although a difficult exercise, attributing a money value to the storm damage suffered by forests provides an initial broad overview of the situation and is useful for performing a subsequent overall assessment. Figures obviously depend on the stands involved and the extent of damage (violence, range). They approximate the timber's market value within a 50 % margin. For the 1999 storms, losses are estimated to be 6 billion euros and will be borned by the public authorities in the years following the storms and by owners over a very long period once windthrows are fully harvested.
Subject: Economie forestière; Tempête; Evaluation économique; Estimation coût; Dégât naturel; Forest economics; Storm; Natural damage; Cost estimation
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2002

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search