Effet de l'élagage artificiel sur la croissance et le statut social du Pin maritime dans les landes de Gascogne.

Show full item record

Files in this item

PDF 239_252.pdf 310.3Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/4916  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/4916
Title: Effet de l'élagage artificiel sur la croissance et le statut social du Pin maritime dans les landes de Gascogne.
Author: Courdier, Florence; Sindou, Catherine; Bert, Didier
Abstract: Cette étude aborde les conséquences de différentes intensités d'élagage sur la croissance et le statut social de pins maritimes âgés de 10 ans et de 7,30 m de hauteur dominante. Dans le cas d'un l'élagage sévère laissant deux années de verticilles vivants, la perte d'accroissement annuel en circonférence est de 35 % deux ans après l'opération. La troisième année, les pins retrouvent des accroissements en circonférence similaires quelle que soit leur intensité d'élagage. L'intensité de l'élagage joue moins nettement et plus tardivement sur la croissance en hauteur que sur la croissance radiale. Les pins élagués jusqu'à deux verticilles vivants subissent un préjudice qui les rend moins dominants : il y a environ 2 fois moins de pins désignés parmi les 200 plus gros à l'hectare 7 ans après l'intervention. Pour des intensités plus faibles d'élagage, les arbres d'avenir choisis parmi les dominants et les codominants ne perdent pas leur statut social. Ainsi, un élagage laissant 4 verticilles vivants soit une hauteur de 33 % de houppier vert élagué correspond à un premier passage en élagage et ne compromet pas la croissance et la position sociale des arbres élagués.This study deals with the consequences of various degrees of pruning on the growth and social status of 10-year old maritime pines whose dominant height is 7.30 m. In the case of severe pruning leaving two years of living whorls, the loss in girth growth is 35 % two years after the operation is performed. The third year, however, the pines return to similar girth growth rates for all degrees of pruning. Degree of pruning has a later and less obvious effect on height growth than on girth growth. Pines that are pruned to two living whorls has the effect of diminishing dominance; there are approximately half as many dominant trees among the 200 largest per hectare 7 years after the operation was performed. For less severe pruning, there is no loss of status among the dominant and co-dominant crop trees. Pruning down to 4 living whorls, i.e., 33 % of pruned crown height, is equivalent to a first pruning pass and does not adversely affect the growth or status of the pruned trees.
Subject: Sylviculture; Croissance; Elagage; Pinus pinaster; Gironde; Silviculture; Growth; Pruning(tree); Pinus pinaster; Gironde
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2002

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search