LE BIEN-ÊTRE ANIMAL : À LA CROISÉE DES CHEMINS DE LA BIOLOGIE, DE L’ÉTHIQUE ET DES PRODUCTIONS ANIMALES

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_2012_4_355.pdf 2.436Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/48819  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/48819
Title: LE BIEN-ÊTRE ANIMAL : À LA CROISÉE DES CHEMINS DE LA BIOLOGIE, DE L’ÉTHIQUE ET DES PRODUCTIONS ANIMALES
Author: VEISSIER, Isabelle
Abstract: Le respect du bien-être des animaux d’élevage correspond à une attente sociétale. Elle prend sa source dans la reconnaissance que les animaux qui vivent sous notre responsabilité sont des êtres sensibles. Les données scientifiques récentes, obtenues chez des mammifères, des oiseaux et des poissons, montrent que ces animaux sont capables de ressentir des émotions. On dispose désormais d’indicateurs du bienêtre des animaux, visant à décrire leur état émotionnel interne ou à apprécier l’impact de facteurs d’élevage. Des solutions sont trouvées pour concilier bien-être et production. Néanmoins, la science seule ne peut répondre à la question du respect du bien-être animal : elle ne peut pas fixer les limites entre ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas. Elle doit cependant fournir des éléments nécessaires à un débat constructif, tels que des indicateurs de bien-être et de l’impact des conditions d’élevage. Elle peut également aider à comprendre les raisonnements éthiques et construire des évaluations du bien-être sur la base de ces raisonnements
Description: The protection of farm animal welfare is a society issue. It stems from the recognition that animals under our care are sentient beings. Recent scientific data on mammals, birds, and fish provide evidence that these animals can feel emotions. Indicators of animal well being, assessing their emotional status or the impact of farming conditions, are now available. Solutions are found to balance welfare and production requirements. However, science alone cannot fully address the issue of animal welfare, as it cannot define the limits of what is acceptable and what is not. Nevertheless, science must provide arguments for a constructive debate, such as indicators of welfare and of the impact of farming conditions. It can also help understand ethical reasoning, and include this data in welfare evaluation systems
Subject: bien-être animal; stress; méthodes; production animale; éthique; animal welfare; emotions; stress; methods; animal production; ethics
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2012

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search