L’allocation de paiements pour services environnementaux par enchère inversée : premières réflexions pour une application au sein des forêts privées françaises

Show full item record

Files in this item

PDF RFF_3_2012_377_390.pdf 150.6Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/48446  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/48446
Title: L’allocation de paiements pour services environnementaux par enchère inversée : premières réflexions pour une application au sein des forêts privées françaises
Author: Brahic, Élodie
Abstract: Le caractère de bien public de la biodiversité conduit à une détérioration des biens et services qui en sont issus. L’intervention des pouvoirs publics est alors nécessaire pour réconcilier les intérêts publics et privés et éviter les comportements de “free-riding” (passager clandestin). Ils disposent notamment d’un outil contractuel : les PSE. Afin d’accroître l’efficacité de ces PSE, de plus en plus de programmes utilisent des enchères pour allouer les contrats de conservation. Dans cet article, nous nous intéressons à plusieurs de ces programmes, l’objectif étant d’initier une première réflexion sur les perspectives d’allocation des PSE par enchères au sein des forêts privées françaises. Cela nous conduit à formuler plusieurs pistes d’investigation. Dans la mesure où une enchère s’avère particulièrement efficace quand la concurrence et l’hétérogénéité des propriétaires en termes de coûts d’opportunité sont importantes, il est essentiel d’évaluer au sein de la forêt française le potentiel de participation des propriétaires et leur degré d’hétérogénéité afin de voir s’il existe des situations dans lesquelles les enchères pourraient être envisagées.
Description: Because biodiversity is by nature a public good, the goods and services deriving from it are subject to deterioration. Government intervention is necessary to reconcile private and public interests and avoid “freeriding” behaviours. One of the tools government can use is the PES contract. To enhance the efficiency of these contracts, many programmes now use auctions to allocate conservation contracts. In this paper, we examine a number of these programmes, with the aim of initiating an investigation of the prospects for using auctions to allocate PES contracts in French private forests. Several avenues worth exploring are suggested. Insofar as the bidding process is much more efficient the greater the competition between owners and the larger their differences in terms of opportunity costs, it is essential to assess the bidding potential of owners of French forests and their diversity to see if there are situations in which auctioning could be considered.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2012

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search