Biosécurité en élevages de canards

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_2009_3_273.pdf 79.60Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/48004  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/48004
Title: Biosécurité en élevages de canards
Author: BALLOY, Dominique
Abstract: Les élevages de canards, et plus largement de palmipèdes, présentent des particularités dépendant des caractéristiques physiologiques et biologiques différentes entre espèces (barbarie, pékin, mulard, oie) ainsi que sur le plan zootechnique et des différents modes de production. La gestion du lisier pour les productions sur caillebotis (barbarie, pékin chair) constitue une contrainte sanitaire. Pour les autres modes de production, le repaillage fréquent est également source de dangers. Les productions avec accès à des parcours (mulards) ou des étangs (colverts) sont des systèmes ouverts difficiles à protéger de l'avifaune sauvage. Les contraintes de production amènent l'intervention de nombreuses personnes et parfois de sociétés spécialisées avec tous les risques sanitaires associés. Étant donné l'existence du portage sain de virus Influenza faiblement pathogènes chez les palmipèdes, il est impératif de séparer totalement leurs élevages des autres productions de volailles plus sensibles. Espérons que les efforts de biosécurité auront également un effet sur le portage fréquent de Chlamydophila psittaci et permettront de diminuer le risque de zoonose.
Description: Duck and waterfowl farming techniques vary according to the physiological and biological characteristics of the species reared (muscovy ducks, pekin ducks, mules, geese), and to the production mode used. Sanitary risks include slurry management in productions on slats (muscovy or pekin ducks), and frequent mulching for other productions. Protection from wild birds is difficult to enforce in freerange systems (mules) or on farms where ducks have access to a pond (mallards). Production constraints require the intervention of numerous people, and sometimes of specialist companies, which necessarily carries health risks. The presence of healthy carriers of low pathogenic avian Influenza viruses in waterfowl farms means that these farms must be completely separated from other farms rearing more susceptible poultry species. Let us hope that biosecurity improvements will also have an effect on the frequent carriage of Chlamydophila psittaci and thus reduce the risk of zoonosis.
Subject: Vétérinaire; Microbiologie; Biosécurité; Veterinary; Microbiology; Biosafety
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2009

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search