Vaccination contre la toxoplasmose chez les animaux de rente

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_2009_1_51.pdf 91.36Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/47976  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/47976
Title: Vaccination contre la toxoplasmose chez les animaux de rente
Author: MOIRE, Nathalie; MEVELEC, Marie-Noëlle; DUCOURNEAU, Céline; DIMIER-POISSON, Isabelle
Abstract: La toxoplasmose est une zoonose mondialement répandue. Chez l'homme, elle apparaît après l'ingestion de viandes insuffisamment cuites d'animaux contaminés. Chez le mouton et la chèvre, elle est à l'origine de nombreux avortements. Une étude approfondie de sa séroprévalence chez les différentes espèces animales peut permettre de mieux informer les consommateurs et ainsi de limiter les risques de transmission. La vaccination des animaux semble être une alternative intéressante puisqu'elle pourrait diminuer la transmission à l'homme mais également prévenir les avortements chez les brebis. L'utilisation d'une souche naturelle de Toxoplasma gondii incomplète, présentant une virulence atténuée, a montré son efficacité dans la protection contre l'avortement des brebis. Cependant, sa virulence n'est pas bien contrôlée, et le risque de réversion vers la forme virulente existe. Les techniques de biologie moléculaire ont permis d'obtenir des souches atténuées par la délétion de gènes ciblés, qui ne sont pas susceptibles de retrouver leur virulence d'origine. L'une d'elles, appelée Mic1-3KO, a montré son efficacité dans un modèle murin contre la toxoplasmose chronique et congénitale. Elle est également efficace contre la toxoplasmose congénitale chez la brebis. Cette démarche vaccinale reste prometteuse. De plus, l'utilisation du toxoplasme comme vecteur vaccinal reste une perspective intéressante, puisque ce parasite est capable d'exprimer des protéines étrangères.
Description: Toxoplasmosis is a worldwide zoonotic disease caused by the protozoa Toxoplasma gondii. It is transmitted to man by the ingestion of contaminated and undercooked meat. In sheep and goats, toxoplasmosis causes numerous abortions. A thorough analysis of the seroprevalence of toxoplasmosis in different animal species will help consumer information and thus limit the risks of transmission. The vaccination of farm animals may help reduce the transmission to man, as well as prevent abortion in ewes. A naturally attenuated live T. gondii vaccine is available for the prevention of abortions in ewes, but its virulence is not fully controlled, and there is a risk of reversion to a pathogenic strain. Molecular biology techniques have lead to the development of attenuated strains through the deletion of targeted genes, which are unlikely to revert to their initial virulence. A strain called Mic1-3KO was shown to be effective against congenital and chronic toxoplasmosis in mice. It is also effective against congenital toxoplasmosis in ewes. This vaccine approach remains promising.
Subject: Toxoplasmose congénitale; Vétérinaire; Microbiologie; Souche atténuée; Souche vaccinale; Vaccination; Toxoplasma gondii; Congenital toxoplasmosis; Veterinary; Microbiology; Attenuated strain; Vaccine strain; Vaccination; Toxoplasma gondii
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2009

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search