La résistance génétique des ovins aux strongles gastro-intestinaux

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_2009_1_39.pdf 223.3Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/47974  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/47974
Title: La résistance génétique des ovins aux strongles gastro-intestinaux
Author: JACQUIET, Philippe; BARILLET, Francis; BOUIX, Jacques; FRANCOIS, Dominique; MORENO, Carole; TEREFE, Getachew
Abstract: La sélection génétique d'animaux résistants aux strongles gastro-intestinaux est une des réponses possibles au développement des résistances aux anthelminthiques dans les élevages ovins. Sa mise en oeuvre pratique est possible dès maintenant grâce à l'estimation de l'intensité de l'excrétion d'oeufs dans les matières fécales en infestations naturelles ou artificielles. Toutefois, cette technique est trop lourde à développer sur de très grands effectifs. La sélection assistée par marqueurs proches de gènes de résistance ou encore mieux par les mutations des gènes eux-mêmes pourrait prédire la valeur génétique d'un individu à la naissance sans passer par une mesure ultérieure de son phénotype. Les outils moléculaires de cette sélection sont actuellement à l'étude. Les limites potentielles de la sélection génétique sur la résistance aux nématodes gastro-intestinaux, comme une plus grande sensibilité à d'autres pathogènes (virus, bactéries ou protozoaires) ou une adaptation des parasites à des hôtes résistants, sont abordées et discutées.
Description: Selective breeding of animals resistant to gastrointestinal strongyles is one of the possible answers to increasing anthelmintic resistance in sheep farming. It is currently feasible, based on the estimation of the faecal egg count in natural or experimental infections. However, this technique is too complicated for very large herds. The identification of genetic markers or mutations associated with resistance could predict the genetic value of each individual without measuring phenotypes. Molecular tools for this genetically-assisted selective breeding are currently under development. Potential limits of selective breeding for host resistance to gastrointestinal nematodes, such as an increased susceptibility to other pathogens (virus, bacteria and protozoa) or a possible adaptation of these parasites to resistant hosts, are discussed.
Subject: Vétérinaire; Microbiologie; Adaptation; Génétique; Résistance; Mouton; Veterinary; Microbiology; Adaptation; Genetics; Resistance; Sheep
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2009

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search