Strongles du tractus digestif des ruminants : mécanismes de résistance aux anthelminthiques et conséquences sur leur gestion

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_2009_1_33.pdf 112.5Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/47973  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/47973
Title: Strongles du tractus digestif des ruminants : mécanismes de résistance aux anthelminthiques et conséquences sur leur gestion
Author: CABARET, Jacques; CHARVET, Claude; FAUVIN, Aymeric; SILVESTRE, Anne; SAUVE, Christine; CORTET, Jacques; NEVEU, Cédric
Abstract: La gestion des infestations du tube digestif par les strongles chez les ruminants est essentiellement assurée par les traitements anthelminthiques. Seules trois familles chimiques sont disponibles et des phénomènes de résistance à ces produits sont apparus chez les strongles gastro-intestinaux. Les mécanismes de résistance concernant la famille des benzimidazoles sont relativement bien établis (un gène avec deux allèles est impliqué), alors que pour la famille des lactones macrocycliques ou celle des imidazothiazoles (lévamisole), les déterminismes génétiques, encore peu connus, sont sans doute multigéniques. Une double approche (« gènes candidats » et transcriptomique) est proposée pour le lévamisole et les premiers résultats sont présentés. La compréhension des mécanismes d'action est très importante pour tenter de réduire l'apparition de résistance. Des exemples concernant les benzimidazoles sont utilisés pour décrire l'interaction entre le type de mécanisme de résistance et la vitesse d'apparition et de diffusion de la résistance, l'efficacité des pressions sélectives par les traitements et le rôle des refuges.
Description: The management of gastrointestinal strongyle infestations in ruminants relies mostly on anthelmintics. Only three chemical families are available, and gastrointestinal strongyles resistance is increasing. The resistance mechanisms are relatively well known for benzimidazoles (involving one gene with two alleles), whereas the genetic determinism of the resistance to macrocyclic lactones or imidazothiazoles (levamisole) is still poorly understood, but probably involves multigenic regulation. A double approach (candidate genes and transcriptomic) is proposed for levamisole resistance and the first results are presented. It is very important to understand resistance mechanisms to reduce their occurrences. Examples with benzimidazoles are presented to describe interactions between the type of genetic mechanism and the speed with which resistance appears and expands, the efficacy of selective pressure by treatments, and the role of refugia.
Subject: Immunostimulant; Anthelminthique; Antiparasitaire; Lévamisole; Vétérinaire; Microbiologie; Déterminisme génétique; Résistance; Mécanisme; Immunostimulant agent; Anthelmintic; Parasiticide; Levamisole; Veterinary; Microbiology; Genetic determinism; Resistance; Mechanism
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2009

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search