Réponses antivirales des poissons : De l'interféron aux lymphocytes T

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_2007_1_39.pdf 507.6Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/47865  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/47865
Title: Réponses antivirales des poissons : De l'interféron aux lymphocytes T
Author: BOUDINOT, Pierre; BENMANSOUR, Abdenour
Abstract: Les virus des poissons d'intérêt agronomique, comme la truite arc-en-ciel, ont été bien étudiés parce qu'ils causent des dommages significatifs dans les élevages. Ainsi, des vaccins ont été développés contre la Septicémie Hémorragique Virale (SHV), montrant l'existence d'une réponse efficace et spécifique basée sur les anticorps neutralisants et celle d'une mémoire immunitaire. La réponse non spécifique des leucocytes de truite induite par le virus de la SHV a pu être explorée par différentes techniques d'analyse différentielle des transcrits. Il a ainsi été démontré que les gènes induits par l'interféron orchestrent cette réponse, comme c'est aussi le cas chez les mammifères. Enfin, une stratégie de spectratypage des longueurs de jonctions VDJ des transcrits du récepteur spécifique de l'antigène des lymphocytes T (TCR) a été développée pour l'étude de la réponse cellulaire spécifique chez la truite arc-en-ciel. Cette approche a permis de démontrer l'existence de réponses T antivirales complexes chez les poissons.
Description: Viruses affecting farmed fish species, such as the rainbow trout, have been studied extensively because they cause significant economic losses. Studies on vaccines developed against Viral Hemorrhagic Septicemia (VHS) have provided evidence of an effective and specific response based on neutralizing antibodies, as well as of an immune memory. Various techniques of differential transcript analysis were used to investigate the non-specific leukocyte response to the VHS virus in trout. As in mammals, this response was dependent on interferon-responsive genes. A VDJ junction spectratyping approach of transcripts of the specific T-cell antigen receptor (TCR) was also developed to examine the specific cellular response in rainbow trout. This approach was used to show the existence of complex antiviral T-cell responses in fish.
Subject: Vétérinaire; Microbiologie; Lymphocyte T; Interféron; Pisces; Veterinary; Microbiology; T-Lymphocyte; Interferon; Pisces
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2007

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search