La tularémie : situation en France, problématiques et risques en santé publique

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_2006_2_153.pdf 283.6Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/47827  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/47827
Title: La tularémie : situation en France, problématiques et risques en santé publique
Author: VAISSAIRE, Josée; MENDY, Christiane; LE DOUJET, Claudine; MADANI, Nora; LE COUSTUMIER, Alain; TERRIER, Marie-Eve; GAILLET, Jean-Roch
Abstract: Il s’agit d’une étude rétrospective de foyers animaux de la tularémie et des cas de contamination humaine recensés en France entre 1999 et 2004. Depuis 1999, environ 20 à 60 foyers sont identifiés chaque année chez des lièvres, dans 19 à 34 départements français. Les cas humains se déclarent souvent dans les régions où sont détectés les cas animaux, mais pas toujours. Plusieurs raisons sont à l’origine de la présence de la maladie sur le territoire, de sa sous-estimation chez les animaux, et vraisemblablement aussi chez l’homme, et de sa pérennité. La maladie est généralement mal connue, sauf chez les chasseurs qui en sont informés. Elle se présente sous de multiples formes chez l’homme et peut occasionner des troubles assez graves. Le diagnostic clinique peut être difficile, à cause des symptômes relativement peu spécifiques. Le lièvre n’est pas la seule espèce animale en cause, il n’est qu’un révélateur d’un foyer de la maladie. Plusieurs autres espèces y sont sensibles et constituent des réservoirs d’infection, certaines jouant également un rôle de vecteur. Il faudrait élargir la recherche de la tularémie à d’autres espèces de la faune sauvage, mais aussi à certaines espèces domestiques. Chez l’homme, cette maladie potentiellement grave devrait faire l’objet d’une recherche systématique face à certains symptômes cliniques. Plusieurs facteurs épidémiologiques sont rappelés. Par ailleurs, Francisella tularensis faisant partie des agents du bioterrorisme, il est essentiel que les cliniciens et les biologistes apprennent à reconnaître cette bactérie et exercent une certaine vigilance. La tularémie ne fait plus partie des Maladies Légalement Contagieuses en médecine vétérinaire depuis 1996. Elle est à déclaration obligatoire en santé humaine depuis 2002.
Description: This is a retrospective study on natural foci of tularemia in animals as well as human cases reported in France between 1999 and 2004. Since 1999, approximately 20 to 60 animals foci of infection in hares are detected every year in 19 to 34 French departments. Human cases often occur in areas where animal foci have erupted, but not always. There are several reasons explaining the presence of this disease on French territory, its underestimation in animals, and probably in man, and its durability. The disease is generally poorly recognised, except amongst shooters who are aware of its existence. Several clinical forms are known in man, sometimes with severe symptoms. The diagnosis of tularemia can be difficult due to its non-specific clinical features. Tularemia is mostly described in hares but other species can be also affected, serving as reservoirs for the infection and sometimes acting as vectors as well. The animal population tested for tularemia should be widened to include other wild species, as well as some of our domestic animals. In man, this diagnosis should be considered in people presenting certain clinical signs. A background on epidemiological data is given. In addition, as Francisella tularensis is one of the bioterrorism agents, it is essential that clinicians and biologists recognise this bacteria and are aware of its dangers. Tularemia was removed from the list of Legally Contagious Disease in veterinary medicine in 1996. It has become a notifiable disease in human medicine in 2002.
Subject: Tularémie; Vétérinaire; Microbiologie; Epidémiologie; Santé publique; France; Homme; Francisella tularensis; Tularemia; Veterinary; Microbiology; Epidemiology; Public health; France; Human; Francisella tularensis
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2006

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search