Les dermatophytoses équines : des dermatoses toujours d'actualité

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_2006_1_85.pdf 510.3Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/47816  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/47816
Title: Les dermatophytoses équines : des dermatoses toujours d'actualité
Author: GUILLOT, Jacques; CHERMETTE, René
Abstract: Les dermatophytoses, ou teignes, demeurent des dermatoses particulièrement fréquentes chez les Equidés. L'extrême contagiosité de ces mycoses rend compte de la fréquence des formes cliniques chaque fois que des chevaux sont regroupés (dans les élevages, les centres équestres ou les pensions...). Les dermatophytes pathogènes pour les Équidés ont récemment fait l'objet d'analyses moléculaires qui ont remis en cause la validité de certaines espèces ou de variétés précédemment décrites à partir de caractères phénotypiques. Trichophyton equinum est le dermatophyte responsable de la majorité des cas de dermatophytose équine. Cette espèce présente une étroite spécificité d'hôte et la contamination d'autres espèces animales ou des êtres humains n'est qu'exceptionnellement rapportée. Le développement de Trichophyton equinum dans la couche cornée de la peau et dans les poils est à l'origine d'une teigne sèche dans laquelle l'inflammation est modérée, le prurit le plus souvent absent, avec dépilation, érythème et squamosis. La diversité des formes cliniques est cependant élevée et le risque de confusion avec d'autres dermatoses n'est pas négligeable. Le diagnostic des dermatophytoses équines est fondé sur le recueil de l'anamnèse, l'observation précise des signes cutanés et le recours indispensable aux examens complémentaires (examen direct et culture mycologique). Le traitement doit associer l'application d'antifongiques par voie locale et générale. Par ailleurs, il ne faut pas négliger la décontamination du milieu extérieur, compte tenu de la survie prolongée des spores de dermatophytes. Bien que la vaccination constitue un mode de prévention très prometteur, aucun vaccin anti-dermatophytoses équines n'est actuellement disponible en France.
Description: Dermatophytosis (ringworm, tinea) is a skin disease particularly common in horses. It is highly contagious, which explains the frequent outbreaks wherever horses are housed together (stud farms, riding schools, liveries…). Recent molecular analyses of dermatophytes have raised questions on the validity of certain dermatophyte species or varieties previously described as pathogenic for horses based on their phenotypic characteristics. Trichophyton equinum is responsible for most of dermatophytosis cases in horses. This species is very host-specific, and only exceptionally affects other animal species or man. The development of Trichophyton equinum in the skin’s corneum stratum and hairs produces a dry form of ringworm, with moderate inflammation, alopecia, erythema, scaling and generally no pruritus. Clinical signs are highly variable and the risk of confusion with other dermatoses is not negligible. The diagnosis is based on anamnesis, accurate observation of the skin lesions, and the essential laboratory tests (direct examination and fungal culture). Clinical management should combine topical and systemic antifungal drugs. Environmental decontamination is also required, taking into account the spores’ capacity for prolonged survival. Although vaccination is a very promising preventive measure, no vaccine against equine dermatophytoses is currently licensed for use in France.
Subject: Teigne; Mycose; Vétérinaire; Microbiologie; Prévention; Cheval; Ring worm; Mycosis; Veterinary; Microbiology; Prevention; Horse
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2006

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search