Myopathie équine par stockage de polysaccharides : étude rétrospective sur 15 cas français entre 2000 et 2005

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_2006_1_53.pdf 182.3Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/47812  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/47812
Title: Myopathie équine par stockage de polysaccharides : étude rétrospective sur 15 cas français entre 2000 et 2005
Author: GIRAUDET, Aude
Abstract: La myopathie de stockage par surcharge en polysaccharides est décrite, chez le cheval, depuis plus de 20 ans aux USA. A l'histologie, elle se caractérise par la présence d'agrégats PAS positifs, résistants à l'amylase, dans les cellules musculaires. Cette affection peut prendre différents aspects cliniques, de même que pour les autres cas de myosites. Ces signes vont du portage asymptomatique jusqu'au décubitus persistant. Le diagnostic définitif n'est obtenu que par une biopsie et une histologie musculaires avec une coloration PAS. Un premier cas a été décrit en 2002 en France chez une jument de race lourde. Cette étude rétrospective sur 15 cas français démontre l'existence de la maladie au sein de plusieurs races françaises telles que Selle Français, Cobs Normand et Mérens. Une transmission génétique est fortement suspectée. Il existe une possibilité de traitement nutritionnel. Cependant les chevaux plus près du sang, dont l'activité escomptée est intense, présente une tolérance modérée à ce type de lésion.
Description: Equine polysaccharide storage myopathy was first described in the USA over 20 years ago. Histologically, the disease is characterized by amylase-resistant periodic acid Schiff’s reagent-positive inclusions in the muscle cells. Like in other types of myositis, clinical signs are highly variable, ranging from asymptomatic carriage to persistent recumbency. The definitive diagnosis requires a muscle biopsy and histology with special staining (PAS). The first French case was described in 2002 in a draft mare. This retrospective study of 15 French cases shows that several French breeds are affected : Selle Français, Cob Normand and Merens. A genetic transmission is strongly suspected. Although nutritional management is possible, tolerance to the disease in hot blooded horses, generally on a high level of exercise, is moderate.
Subject: Myopathie; Vétérinaire; Microbiologie; Polyoside; Etude cas; Stockage; Cheval; Myopathy; Veterinary; Microbiology; Polysaccharide; Case study; Storage; Horse
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2006

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search