Apport de la génétique moléculaire à la sélection des animaux de rente : le cas du porc

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_2005_4s_479-s.pdf 237.5Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/47805  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/47805
Title: Apport de la génétique moléculaire à la sélection des animaux de rente : le cas du porc
Author: MILAN, Denis
Abstract: À côté des approches de la génétique quantitative ayant permis de réaliser un progrès génétique très important ces 30 dernières années en ignorant les gènes réellement impliqués dans l'élaboration des performances des animaux, la génétique moléculaire permet d'accéder à ces gènes. Lorsqu'un gène à effet majeur est détecté en ségrégation dans une population, il est maintenant possible d'identifier le gène et la mutation responsable. L'analyse de marqueurs génétiques sur des grandes familles permet également de détecter l'existence de gènes ayant un effet moyen (appelés QTL) sur les caractères d'intérêt, puis d'identifier là aussi le gène et la mutation responsables. L'analyse de l'expression des gènes sur des lots d'échantillons associés à des performances différentes permet également de caractériser ces différences et à terme, d'identifier des « prédicteurs » de qualité des produits. Progressivement, les techniques de sélection intègrent au mieux les approches quantitatives et moléculaires, pour optimiser le génome des lignées parentales utilisées en production porcine.
Description: Whereas quantitative genetics approaches have brought major genetic improvements over the past 30 years without knowing the genes responsible for livestock performance, molecular genetics are now providing a direct access to these genes. Therefore, once it has been detected in segregation in a population, a gene with a major effect, as well as the mutation responsible for the detected effect, can now be identified. The study of genetic markers on large families also uncovers first the existence of QTL (Quantitative Trait Loci) genes with a medium effect on interesting traits, and then identifies the genes and mutations involved. Studies of gene expression on sample sets taken from animals with different performance levels has also helped characterise these differences and define predictors of product quality. Animal husbandry techniques are gradually integrating as best as possible the quantitative and molecular approaches to optimise the genome of parental lines in porcine production.
Subject: Vétérinaire; Microbiologie; Bétail; Génétique; Porcin; Veterinary; Microbiology; Livestock; Genetics; Swine
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2005

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search