Le diabète de type 1 : de l'identification d'un épitope autoantigénique crucial vers une approche thérapeutique ciblée

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_2003_4_63.pdf 372.8Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/47675  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/47675
Title: Le diabète de type 1 : de l'identification d'un épitope autoantigénique crucial vers une approche thérapeutique ciblée
Author: GAUVRIT, Anne; SEVERE, Sabine; BACH, Jean-Marie
Abstract: La caractérisation d'épitopes T CD8 est déterminante pour mieux comprendre le rôle des lymphocytes T CD8 autoréactifs dans la pathogénie du diabète de type 1 (DT1) et devrait permettre de tester de nouvelles approches thérapeutiques ciblées. Afin d'identifier des épitopes T CD8 relevant de l'autoantigène « Décarboxylase de l'Acide Glutamique » (GAD), nous avons administré à des souris NOD femelles, un plasmide codant pour la GAD65 (pc-GAD). L'immunisation plasmidique pc-GAD induit l'activation de lymphocytes T CD8 spécifiques de l'épitope GAD 90-98 (p90). Ces lymphocytes sont de sous-type Tc1, sécrétant de l'IFNγ et du TNFa, cytokines très souvent associées au développement d'un diabète autoimmun. Spontanément, les souris NOD présentent une réaction lymphocytaire T CD8 Tc1 spécifique de p90 très précoce, dès l'âge de 4 semaines. De plus, les lymphocytes T CD8 spécifiques de p90 attaquent les cellules d'îlots pancréatiques in vitro et induisent un diabète chez la souris NOD scid. Enfin, nous présentons ici les premiers résultats de protocoles d'administration de p90 à des souris NOD. Une telle administration pourrait prévenir l'apparition de la maladie si elle est effectuée avant son activation spontannée.
Description: The characterisation of CD8 epitopes is essential to understand the role of autoreactive CD8 T lymphocytes in the development of type 1 diabetes, and will eventually lead to testing new targeted therapeutic approaches. To identify GAD (Glutamic Acid Decarboxylase)-derived CD8 T epitopes, we administered a GAD65-coding plasmid (pc-GAD) to NOD female mice. The pc-GAD plasmidic immunisation activates CD8 T lymphocytes specific of the GAD 90-98 epitope (p90). These lymphocytes are Tc1 cells secreting the cytokines IFNg and TNFa, often associated with autoimmune diabetes. NOD mice developed spontaneously a p90-specific CD8 T cell reaction, as early as 4 weeks of age. Moreover, these lymphocytes were also able to destroy pancreatic islet cells in vitro and can cause diabetes in NOD scid mouse. We present here the initial results of p90 administration to NOD mice, which we hope may prevent the onset of diabetes if administered before its spontaneous activation.
Subject: Diabète type 1; Vétérinaire; Microbiologie; Lymphocyte T; Peptide; Autoimmunité; Déterminant antigénique; Identification; Souris; Type 1 diabetes; Veterinary; Microbiology; T-Lymphocyte; Peptides; Autoimmunity; Antigenic determinant; Identification; Mouse
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2003

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search