La pêche en Galilée à l'aube de l'ère chrétienne

Show full item record

Files in this item

PDF AVF_2003_2_53.pdf 95.64Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/47631  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/47631
Title: La pêche en Galilée à l'aube de l'ère chrétienne
Author: MOAL, Roland
Abstract: Dès 20 000 ans avant J.-C., le lac Kinneret présentait des caractéristiques géographiques et physiques proches de celles du début de notre ère, époque où ses abords étaient peuplés de 100 000 à 150 000 habitants aux conditions de vie précaires. De ce fait, la pêche était une activité importante (1 500 t à 2 500 t par an de captures) donnant une certaine aisance aux pêcheurs. Ceux-ci, souvent propriétaires d'une unité de pêche, de conception élaborée, mettaient en oeuvre des engins adaptés aux ressources composées seulement de sept familles de poissons, dont 91 % de la biomasse était pélagique. Les engins décrits étaient soit actifs : sennes de plage, éperviers, soit passifs : filets maillants et trémails.
Description: In 20,000 B.C., the geographical and physical characteristics of Lake Kinnereth were close to those present at the beginning of our era, when the shores counted 100,000 – 150,000 inhabitants, living under precarious conditions. Fishing was therefore an important activity (1,500 t – 2,500 t/ year) providing a certain degree of wealth to the fishermen. The latter often owned a fishing fleet of elaborate specifically designed boats aimed at only seven different families of fish, 91 % of the biomass being pelagic. Fishing techniques, were either active using beach seines and cast nets, or passive using gill nets and trammels nets.
Subject: Vétérinaire; Microbiologie; Veterinary; Microbiology
Publisher: Académie vétérinaire de France, Paris (FRA)
Date: 2003

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search