Le « tumor budding » ou bourgeonnement tumoral dans les cancers colorectaux

Show full item record

Files in this item

PDF Cancero_dig_2012_3_128_135.pdf 926.2Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/47605  |   DOI : 10.4267/2042/47605
Title: Le « tumor budding » ou bourgeonnement tumoral dans les cancers colorectaux
Author: Svrcek, Magali; Fléjou, Jean-François
Abstract: Le « tumor budding » est défini comme la présence, au niveau du front d’invasion de la tumeur, de cellules isolées ou groupées en petits amas de 5 cellules tumorales au maximum se détachant du reste de la tumeur. On peut traduire en français ce terme par celui de bourgeonnement tumoral, mais nous emploierons dans cette mise au point le terme anglais consacré dans la littérature. Cette caractéristique morphologique, qui s’observe dans un grand nombre de cancers colorectaux (CCR), est considérée comme la traduction morphologique du phénomène de transition épithéliomésenchymateuse (TEM), étape-clé dans le processus d’invasion tumorale et dans la dissémination métastatique. Au cours de ces dernières années, le « tumor budding » est clairement apparu comme un facteur pronostique péjoratif dans le CCR, en particulier le CCR de stade II (i.e. sans métastase ganglionnaire), raison pour laquelle l’Union Internationale Contre le Cancer (UICC), dans sa dernière version, a proposé d’inclure ce critère pour porter l’indication d’un traitement adjuvant. Cependant, il apparaît que les méthodes de détermination et de quantification du « tumor budding » varient considérablement d’une étude l’autre. C’est pourquoi un effort important doit être fait dans ce sens, de la part des pathologistes, avant d’inclure ce critère dans la décision thérapeutique pour les malades atteints de CCR.“Tumor budding” is defined by the presence, at the invasive tumor front, of isolated neoplastic cells or clusters of up to 5 neoplastic cells, detaching from the rest of the tumor. The term “tumor budding” is also used in French. This morphological feature, which is observed in a large number of colorectal cancers (CRC), is closely related to the epithelial-mesenchymal transition (EMT), a key component of the tumoral invasion process and of metastatic scattering. During the past years, strong, consistent evidence shows that “tumor budding” is an adverse prognostic factor, mostly in stage II CRC (i.e. without lymph node metastasis). That is why the International Union against Cancer (UICC) in its last version suggested to include this criteria for the management of adjuvant chemotherapy. Nevertheless, the scoring systems of “tumor budding” are still lacking standardization and inter-observer reproducibility. Consensus has to be reached by pathologists before this feature can be implemented as part of the therapeutic decisionmaking.
Subject: Tumor budding; Cancer colorectal; Transition épithélio-mésenchymateuse; Tumor budding; Colorectal cancer; Epithelial-mesenchymal transition
Publisher: ALN Editions, Nancy, France
Date: 2012

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search