Pensée complexe, pensée chinoise, mondialisation

Show full item record

Files in this item

PDF Hermes_2011_60-115-119.pdf 637.0Kb
Pour citer ce document :
URI http://hdl.handle.net/2042/45452
DOI https://doi.org/10.4267/2042/45452
Title Pensée complexe, pensée chinoise, mondialisation
Author PERRIAULT, Jacques
Abstract Les analyses de la mondialisation procèdent souvent de modes de réflexion qui excluent le principe de non contradiction et conduisent à des hypothèses rigides sur son évolution. La pensée complexe, selon Edgar Morin, ne présente pas cette contrainte et admet, à l’instar de la pensée chinoise stricto sensu, la coexistence de contraires, dont le dynamisme, selon la philosophie taoïste devrait aboutir à l’harmonie. Cela laisse en quelque sorte du jeu, ouvrant ainsi la porte à une pluralité de possibles. Cet article présente quelques-unes des parentés entre pensée complexe et mode de réflexion chinois. Il examine aussi une touche spécifique qu’apporte Edgar Morin, héritée de la pensée grecque. Elle concerne l’accompagnement de ce jeu des contraires, par la démocratie cognitive et communicationnelle, alors que le système de pensée chinois n’intègre pas cette question. Un pont est ainsi jeté entre les modes de pensée de l’Occident et d’Extrême-Orient.
Subject mondialisation; pensée complexe; dynamisme des contraires; mode de réflexion chinois; démocratie cognitive et communicationnelle
Publisher CNRS Editions, Paris (FRA)
Date 2011

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search