Qualité bioénergétique de la biomasse forestière en vue de la production de biocarburants de deuxième génération

Show full item record

Files in this item

PDF DaSilvaPerez_135.pdf 176.4Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/45143  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/45143
Title: Qualité bioénergétique de la biomasse forestière en vue de la production de biocarburants de deuxième génération
Author: DA SILVA PEREZ, Denilson; BERTHELOT, Alain; N’GUYEN THE, Nicolas; GUILLEMAIN, Audrey; DE MOROGUES, Francis; PETIT-CONIL, Michel
Abstract: Les carburants liquides de deuxième génération sont actuellement dans une phase de développement préalable à leur déploiement industriel. Ils offrent d’importantes perspectives de débouchés pour les ressources lignocellulosiques françaises, tant forestières qu’agricoles. Celles-ci étant limitées, il est nécessaire d’éviter non seulement la compétition avec la production agricole à vocation alimentaire, mais aussi la déstabilisation des filières déjà en place. Il apparaît donc indispensable que les acteurs de la recherche sur les ressources et les procédés travaillent en partenariat pour essayer de répondre ensemble à cette problématique. Le projet REGIX a permis d’évaluer l’adéquation de différents types de biomasse agricole et forestière aux besoins des procédés d’obtention de biocarburants de deuxième génération par les voies biochimique et thermochimique. Dans cet article, un aperçu de cette approche est donné pour quatre classes de biomasse forestière : taillis à courte et à très courte rotation (TCR et TTCR), plaquettes forestières de feuillus et de résineux. Les résultats démontrent une bonne adéquation de ces classes pour la plupart des spécifications des procédés, mais quelques inconvénients ont été également relevés, en particulier dans le cas des TTCR.
Description: Second-generation liquid fuels are now at the development stage that precedes their industrial implementation. They offer significant market opportunities for French lignocellulosic resources both from forests and crops. Those resources are limited and it is important to avoid competing against food crops or destabilising the sectors that already operate. It is therefore essential for the actors in research on these resources and processes to work in partnership and produce a common response to these issues. The REGIX project has provided an assessment of the suitability of various types of forests and cultivated biomass to the needs of processes for producing second-generation biofuels via biochemical and thermochemical processes. This article provides an overview of this approach for four classes of forest biomass: short and very short rotation coppice (SRC and VSRC), wood chips from hardwoods and from softwoods. The results show that these classes are very well-suited to most of the specifications for these processes, but a number of drawbacks were also noted, in particular for VSRC.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2011

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search