Penser les événements extrêmes: dialectique du pessimisme et de l'optimisme

Show full item record

Files in this item

PDF sdh_2010_62_74.pdf 1.304Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/41031
Title: Penser les événements extrêmes: dialectique du pessimisme et de l'optimisme
Author: DUPUY, Jean-Pierre
Abstract: Qui dit « incertitude » dit aujourd'hui « précaution ». Le péché originel du principe de précaution est d'avoir cru que ce qui justifiait l'obligation d'inventer une nouvelle maxime de prudence était une condition épistémique - ce que l'on sait ou ne sait pas au sujet du « risque » en question - et non pas l'énormité des enjeux. C'est parce que nous sommes devenus capables de produire et de détruire avec une puissance inouïe qui dépasse notre capacité d'imagination et de pensée, que nous devons concevoir une nouvelle forme de prudence. Ce n'est pas le manque de savoir qui est la situation inédite, mais la très grande difficulté à penser et imaginer les conséquences et les implications de nos actions. Nous avons donc, et malgré tout, l'ardente obligation de penser les événements extrêmes, ceux qui nous sont directement imputables comme ceux que l'on disait naguère « naturels », tant la différence, jadis essentielle, entre nature et culture, tend à perdre tout sens. De nouveaux instruments conceptuels sont à inventer, dont on présentera les contours.
Publisher: MURS, Paris (FRA)
Date: 2010

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search