Définition d’un indice de typicité des relevés en vue de classer automatiquement les relevés floristiques dans les systèmes phytosociologique et habitats

Show full item record

Files in this item

PDF 449_462_HD_N.pdf 1.543Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/38959  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/38959
Title: Définition d’un indice de typicité des relevés en vue de classer automatiquement les relevés floristiques dans les systèmes phytosociologique et habitats
Author: Gégout, Jean-Claude; Renaux, Benoît
Abstract: La conservation des habitats à fort intérêt patrimonial repose sur leur identification dans les conditions naturelles. Ce travail vise à présenter une méthode de classement automatique et de hiérarchisation du caractère typique des relevés floristiques vis-à-vis de la classification phytosociologique à la base de la typologie Habitats. La méthode développée repose sur l’utilisation de 4 880 relevés classés par des experts dans 100 associations incluses dans 30 alliances et 10 classes phytosociologiques forestières présentes en France. La méthode de classement automatique permet de classer environ 50 % des relevés dans la même association que celle choisie par l’expert. Un indice nouveau de typicité est présenté qui permet de séparer les relevés banaux ou intermédiaires des relevés typiques d’association. Cet indice a permis d’isoler dans le jeu de données un quart de relevés très typiques d’associations qui sont classés dans 86 % des cas de façon identique entre experts et programme de classement automatique. Cet indice de typicité, qui repose sur la quantité d’espèces diagnostiques et sur l’absence de caractère intermédiaire du relevé entre plusieurs associations, est basé sur les mêmes critères de rattachement et d’incertitude que ceux utilisés par les phytosociologues de terrain. Il pourra être utilisé en complément de la méthode de classement automatique comme aide au classement des milliers de relevés réalisés annuellement par les gestionnaires des milieux naturels spécialistes ou pas en phytosociologie.
Description: Conservation of forests that have high heritage value relies on their identification under natural conditions. This work aims at presenting a method for automatically classifying and ranking the typical character of floristic relevés for the purposes of the phytosociological classification that underlies the Habitats typology. The method developed is based on the use of 4880 relevés classified by experts among 100 associations included in 30 alliances and 10 phytosociological classes of forests present in France. The automated classification method classifies approximately 50% of the relevés in the same association as the expert. A new typicality index is described that distinguishes between general or intermediate relevés and those which are typical of an association. By using this index, one fourth of the set of data was distinguishable as being relevés highly typical of associations, which in 86% of cases are classified identically by the experts and by the automated classification software. This typicality index relies on the quantity of characteristic species and on the fact that the relevé is not intermediate between several associations. It calls on the same linking and uncertainty criteria as those used by field phytosociologists. It can be used to supplement the automatic classification method as an aid to classifying the thousands of relevés performed every year by managers of natural environments regardless of whether or not they are specialists in phytosociology.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2010

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search