Options de croissance, coût du capital et valeur des investissements

Show full item record

Files in this item

PDF AES_nondisponible.pdf 5.898Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/35548
Title:         Options de croissance, coût du capital et valeur des investissements
Author: GABILLON, Jean-Claude
Abstract:  Dans un modèle où les firmes disposent d’opportunités d’investissements futurs, il est démontré que le coût du capital n’est pas le taux d’actualisation approprié à l’évaluation des projets d’investissement. En effet, les options de croissance y ont un niveau de risque différent de celui des actifs matériels sous-jacents. Bien que les nouvelles unités d’ actif à installer soient de même nature et donc de même risque que les actifs déjà implantés, leur valeur financière ne peut être obtenue en actualisant leurs cash-flows au moyen du coût du capital, contrairement à ce qui est le plus couramment préconisé. Le taux d’actualisation applicable aux cash flows des actifs nouveaux est le même que celui permettant de valoriser les actifs déjà installés. Mais la valeur de l’entreprise additionne la valeur des actifs installés et la valeur des options d’investissement de risque supérieur. Le coût du capital est donc supérieur au taux d’actualisation requis pour la valorisation des actifs. Même dans le cas d’une firme non endettée, ce coût du capital est stochastique puisqu’il reflète la composition variable des actifs matériels et immatériels de la firme. Les formules de l’approche « revenu résiduel » de la valeur de la firme sont généralisées et réinterprétées.  In a model where firms have important growth options we show that weighted average cost of capital is not an appropriate discount rate for valuing investment projects. Growth options have a different risk level than assets in place. If the new assets have the same risk as assets in place then the value of the new assets is not equal to the total cash-flow discounted with the cost of capital. Moreover, in the case of an unlevered firm, despite background risk with constant conditionals moments, the conditionals expectation and volatility of equity returns are stochastic time series.
Date: 2009

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search