Contribution à l'étude des modifications anatomiques etchimiques des bois attaqués par des Stereum

Show full item record

Files in this item

PDF AEF_1963_20_3_371.pdf 467.1Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/33622
Title: Contribution à l'étude des modifications anatomiques etchimiques des bois attaqués par des Stereum
Author: VIALA, D.
Abstract: Nous nous étions proposé d'examiner les processus anatomiqueset chimiques de dégradation du bois de hêtre et d'épicéa, respectivementpar Stereum purpureum (Pers.) et Stereum sanguinolentum(Alb. Sch.).L'étude anatomique n'a pas donné de résultats concluants ; maisil faut toutefois signaler, dans le cas de l'épicéa attaqué, le brunissement(les ponctuations aréolées, indiquant une altération de la cellulose.L'étude chimique a montré que, pour l'épicéa, le pH du bois augmenteau cours de l'attaque ; les principaux constituants (lignine,cellulose et pentosanes) varient dans des proportions voisines.Pour le hêtre, on n'observe pas de variation de pH et les principauxconstituants ne varient pas dans les mêmes proportions ; lacellulose est le constituant le plus touché. D'ailleurs, l'altération decelle-ci constitue un point commun entre ces deux attaques; or, la perte de résilience étant comparable, on peut penser que la modificationde la cellulose est le facteur essentiel déterminant la pertede résilience, indépendamment de la perte de masse globale de l'ensembledes constituants. - Nous nous étions proposé d'examiner les processus anatomiqueset chimiques de dégradation du bois de hêtre et d'épicéa, attaquésrespectivement par Stereum purpureum (Pers.) et Stereum sanguinolentum(Alb. Sch.).L'étude anatomique n'a pas donné de résultats concluants ; maisil faut toutefois signaler, dans le cas de l'épicéa attaqué, le brunissementdes ponctuations aréolées, indiquant une altération de lacellulose.L'étude himique a montré que, pour l'épicéa, le pH du boisaugmente au cours de l'attaque ; les principaux constituants (lignine,cellulose et pentosanes) varient dans des proportions voisines.Pour le hêtre, on n'observe pas de variation de pH et les principauxconstituants ne varient pas dans les mêmes proportions ; lacellulose est le constituant le plus touché. D'ailleurs l'altération decelle-ci constitue un point commun entre ces deux attaques ; or, laperte de résilience étant comparable, on peut penser que la modificationde la cellulose est le facteur essentiel déterminant la perte derésilience, indépendamment ile la perte de masse globale de l'ensembledes constituants.Our purpose was to examine the anatomical and chemical waysof degradation of the wood of bech and spruce, respectively withStereuna purpureuvn (Pers.) and Stereum sanguinolentum (Alb.Sch.).The anatomical study has not given conclusive results ; but howeverwe must point out that, when spruce is attacked, the burnishingof the punctuations with areolas suggests an alteration of the cellulose.The chemical study has shown that, for spruce the pH of thewood increases during the attack ; the main components (lignin,cellulose and pentosanes) change according nearly the same proportions.For beech o-ne observes no variation of pH and the main componentsdo not change in the same proportions ; cellulose is the mostalteraded. Besides, the alteration of cellulose is a common pointbetween the two attacks ; now, the loss of resiliency being comparable,we can think that the alteration of cellulose is the essentialfact determining the loss of resiliency, independently of the globalloss of weight of all the compenents.
Publisher: ENEF, Ecole nationale des eaux et forêts, Nancy (FRA)
Date: 1963

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search