Premiers résultats d'une expérience de fertilisation surPin Laricio de Corse en forêt de Moulières

Show full item record

Files in this item

PDF AEF_1963_20_3_313.pdf 427.9Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/33620
Title: Premiers résultats d'une expérience de fertilisation surPin Laricio de Corse en forêt de Moulières
Author: BONNEAU, M.
Abstract: Une expérience de fertilisation a été entreprise en 1960 sur unsol à pseudogley très pauvre en phosphore de l'Ouest de la France(environs de Poitiers), dans une plantation de Pinus laricio corsicana.On a comparé 8 modalités dont 3 sans engrais et 5 avec engrais.Les doses d'engrais ont été partout les mêmes (92 kg d'azote,388 kg de P2O5 160 kg de K2O) et enfouies par labour avant plantation,les 5 traitements fertilisés différant entre eux par diversfacteurs de préparation du sol. Ces 8 modalités ont été les suivantes:1 Résineux seul sans engrais.2 Résineux seul avec engrais.3 Résineux + 1/6 de feuillu sans engrais.4 Résineux + 1/6 de feuillu avec engrais.5 Résineux + 1/6 de feuillu, avec engrais. Traitement par unherbicide l'année précédant la plantation.6 Résineux seul, sans engrais. Traitement herbicide.7 Résineux + 1/6 de feuillu, avec engrais. Culture de lupinl'année précédant la plantation (dans cette modalité, on n'aapporté qu'un engrais phospho-potassique sans azote).8 Résineux + 1/6 de feuillu, avec engrais. Sous-solage avantplantation.Chaque modalité a été répétée 3 fois.L'engrais phospho-potassique et azoté a apporté partout un supplémentde croissance très appréciable, de l'ordre de 40 %. Lesanalyses foliaires montrent que cet effet est dû essentiellement auphosphore ; l'azote apporté a été très rapidement lessivé et la plantationsouffre d'une nette carence en azote, qu'on tentera de corrigerà partir de 1964 par un apport en couverture.Les Quercus rubra introduits en mélange ayant très mal repris,l'effet de l'introduction d'un feuillu est dû vraisemblablement à une diminution de la densité des résineux et se traduit par une augmentationde la croissance et une diminution de l'effet des engrais parrapport aux placeaux avec résineux seuls.Le sous-solage a légèrement renforcé l'action des engrais, la culturepréalable d'un engrais vert l'a améliorée plus nettement. L'herbicide,employé sans engrais, a eu un effet positif assez faible surla croissance, mais à partir de la 3e année seulement. Mais la combinaisonengrais + herbicide s'est révélée très active, entraînant unsupplément de croissance de l'ordre de 70 %. Dans tous les traitementscomportant des engrais, le développement de la végétationconcurrente a été fortement augmenté.In 1960, a fertilization experiment has been started on a pseudogleyiedsoil very poor in phosphorus in a Corsican Pine plantationof the western part of France (near Poitiers). Eight methods havebeen compared, three without fertilizing and five with fertilizing.Fertilizers have been applied everywhere at the same rates (92 kgof nitrogen, 388 kg of P2O5, 160 kg of K2O) and buried in theground by tilling before planting, the five treatments with fertilizingdiffering from one another in various factors of soil preparation.These eight methods were as follows :1) Pure softwood without fertilizing2) Pure softwood with fertilizing3) Softwood + 1/6 hardwood without fertilizing4) Softwood + 1/6 hardwood with fertilizing5) Softwood + 1/6 hardwood with fertilizing + herbicide treatmentone year before planting.6) Pure softwood without fertilizing. Herbicide treatment.7) Softwood + 1/6 hardwood with fertilizing + cultivation of lupineone year before planting (in this method only a phospho-potassic fertilizer without nitrogen has been used).8) Softwood + 1/6 hardwood with fertilizing. Scarification beforeplanting. Each method has been repeated thrice.The phospho-potassic nitrogen fertilizer induced everywhere anappreciable extra growth of about 40 %. The needle analyses showthat this effect is due essentially to phosphorus ; nitrogen added hasbeen leached away very quickly and now the plantation suffersfrom a nitrogen deficiency which we will try to correct from 1964onwards by surface application.The Red Oak trees introduced in mixture had a very poor survival; the effect of this hardwood introduction is probably due toa decrease in softwood density which induces an increase in growth,and a decrease in the effect of fertilizing as compared with thesample plots with pure softwood. The scarification slightly reinforced the action of fertilizers, theprevious cultivation of a green fertilizer brought about a more noticeableimprovement. The herbicide used without fertilizing improvedgrowth but slightly, but only from the third year onwards.But the combination fertilizing + herbicide was very effective andbrought about an extra growth of about 70 %. In all treatmentswith fertilizers, the development of the competitive vegetation hasbeen strongly increased.
Publisher: ENEF, Ecole nationale des eaux et forêts, Nancy (FRA)
Date: 1963

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search