Le lophyre du pin et le némate de l'épicéa

Show full item record

Files in this item

PDF AEF_1941_8_1_081.pdf 63.26Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/33522
Title: Le lophyre du pin et le némate de l'épicéa
Author: Ministère de l’Agriculture, des Eaux et Forêts
Abstract: RÉSUMÉ.I. Le Lophyre du pin est une « mouche à scie » qui pond auprintemps sur les aiguilles des pins sylvestres Des veufs, sortent de petites larves vertes ressemblant à des chenilles, mais muniesde huit paires de fausses pattes abdominales. Ces larves rongentles feuilles de pins jusqu'à la fin de juin, époque à laquelle ellesse transforment dans des cocons bruns, parcheminés, qui peuventpasser l'hiver ainsi et d'où sortiront des adultes au printempssuivant. Mais le plus souvent ceux-ci n'attendront pas l'annéed'après et sortiront sans tarder pour pondre et donner naissanceà de nouvelles chenilles qui continueront à ravager les pins aucours de l'été. A l'automne seulement elles tisseront à leur tourles cocons qui donneront des adultes au printemps suivant.Il y a de nombreuses autres espèces de Lophyres. Toutes attaquentles pins. Le Lophyre roux, qui peut monter haut en montagne,n'a qu'une seule génération par an.Les larves de Lophyres sont très sensibles aux arséniates. Encas d'invasion graves le traitement pourra se faire au moyen desaupoudrages ou de pulvérisations de ces produits à des dosesvariant de 20 à 50 kilos d'insecticide à l'hectare suivant la teneuren anhydride arséniaque (Az2 O5). II. Le Némate de l'Épicéa est nettement plus petit que lesLophyres. La fausse chenille, de teinte vert tendre, n'a que septpaires de pattes abdominales. La ponte des adultes a lieu dans lecourant du printemps sur les aiguilles d'épicéas que les larvesrongent jusqu'au mois de juin. La nymphose se fait dans le solà l'intérieur d'un cocon blanchâtre; il n'y a par an qu'une génération.L'insecte est surtout dommageable aux jeunes massifs,mais il faut des invasions répétées pour produire des déformationsen baionnettes causées par la mort des flèches terminales quisont surtout attaquées.On conseille comme remède les pulvérisations d'un mélanged'eau, de pétrole et de savon noir.
Publisher: ENEF, Ecole nationale des eaux et forêts, Nancy (FRA)
Date: 1941

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search