La piqûre du bois de Chêne mis en oeuvre - Causes, moyens de protection

Show full item record

Files in this item

PDF AEF_1931_4_1_163.pdf 189.3Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/33487
Title: La piqûre du bois de Chêne mis en oeuvre - Causes, moyens de protection
Author: Ministère de l’Agriculture, des Eaux et Forêts
Abstract: RÉSUMÉ DES MOYENS DE PROTECTIONCONTRE LA PIQÛRE DES BOIS DE CHÊNEMIS EN EUVREMOYENS PRÉVENTIFS.Abattre les arbres en hiver et les débiter dans l'année qui suit.Pratiquer, autant que possible, l'étuvage à la vapeur.Quand la chose est possible, employer le procédé de Vannélation circulaire dans la saison qui précède l'abatage.Dans les chantiers et magasins, ne laisser entrer que des boissains; mettre à part les bois douteux et les assortiments de qualitéinférieure. Maintenir les dépôts en état constant d'ordre et depropreté. Dépiler et réempiler annuellement tous les échantillons.Au moment de la mise en oeuvre ne mettre en place aucunepièce suspecte; ne pas employer de lambourdes susceptiblesd'être piquées.Protéger les stocks de bois débités par des vapeurs de paradichlorobenzèneou d'orthodiehlorobenzène.Immuniser les bois par des enduits ou mieux par des badigeonnages avec des produits toxiques et spécialement des dérivésdu goudron.MOYENS CURATIFS.Si des bois débités sont attaqués, détruire les insectes par étuvageà la vapeur, traitement à l'air chaud ou, de préférence, partraitement par des vapeurs toxiques (gaz sulfureux ou ehioropierine)dans un espace hermétiquement clos, en prenant toutesles précautions voulues pour la manipulation de ces substances.Pour arrêter les ravages de la piqûre dans des boiseries etparquets en place, employer les vapeurs de ces mêmes substances,dans les locaux clos, qui seront largement aérés avant réinstallationdes occupants.
Publisher: ENEF, Ecole nationale des eaux et forêts, Nancy (FRA)
Date: 1931

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search