XIIIe congrès forestier mondial 2009 Buenos Aires, Argentine Développement forestier : un équilibre vital Résultats et actions stratégiques

Show full item record

Files in this item

PDF 347_350_150dpi.pdf 509.2Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/30543  |   DOI : 10.4267/2042/30543
Title: XIIIe congrès forestier mondial 2009 Buenos Aires, Argentine Développement forestier : un équilibre vital Résultats et actions stratégiques
Author: POSS, Yves
Abstract: Le XIIIe Congrès forestier mondial, à Buenos Aires, a réuni plus de 7 000 participants. Il est resté le carrefour des idées, un centre où se sont confrontés les points de vue sur les forêts du monde, leur avenir, les produits et services qui en proviennent et qui peuvent en être attendus. Un message a été adressé aux chefs d’État qui allaient se réunir à Copenhague lors de la COP 15 de l’UNFCCC : les forêts sont plus que du carbone ; elles hébergent les deux tiers de la biodiversité terrestre, elles génèrent un écosystème essentiel, elles soutiennent l’identité culturelle et spirituelle de milliards d’hommes et de femmes. Les trois premières conclusions de Buenos Aires sont en faveur d’une ouverture vers la société ; les forestiers sont mobilisés pour être mieux reconnus, et pour pouvoir influencer les diverses politiques qui peuvent affecter leur secteur d’activité. Par ailleurs, la forêt ne peut guère être maintenue si elle apparaît comme un frein au développement : sa pérennité s’appuie sur les activités qu’elle peut générer, et qui ne relèvent pas uniquement des produits ligneux. Une valorisation globale mérite d’être instruite, étudiée, mise en place, souvent par une démarche territoriale. Mais face à la concurrence de la mise en culture, des transferts financiers en faveur de la bonne mise en gestion forestière apparaissent indispensables. Alors que la demande en produits forestiers devrait se confirmer dans l’avenir, les forestiers s’interrogent sur la place des forêts dans l’économie mondiale et dans la société.
Description: The 13th World Forestry Congress met in Buenos Aires with more than 7000 participants. It remains a crossroads of ideas, a focal point for confronting the visions from all over the world of forests, their future and the products and services they can be expected to supply. A message was addressed to the heads of states who planned to attend the Copenhagen COP 15 of the UNFCCC stating that forests are more than carbon. They harbor two thirds of all land-based biodiversity, and generate critical ecosystem goods and services. They sustain the cultural and spiritual identity of billions of men and women. The three main conclusions reached in Buenos Aires promote a more open approach towards society: the forest industry sector is encouraged to gain greater recognition and so be able to impact the various policies that may affect their sector of activity. Furthermore, forests cannot be maintained if they are seen as being a hindrance to development. Their sustainability hinges on the activities they can generate including, but not only, wood production. Comprehensive utilisation of forest resources deserves through investigation, study, and implementation, often through a territorial approach. Financial transfers in favour of proper forest management are essential to win the contest against land clearing for agricultural use. Demand for forest products is expected to build up in the future and foresters speculate about the role of forests in the world economy and in society.
Publisher: ENGREF, Ecole nationale du génie rural, des eaux et des forêts, Nancy, France
Date: 2009

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search