La mesure dans l’enseignement de la chimie. Cas d’une approche des titrages par pH-métrie et conductimétrie

Show full item record

Files in this item

PDF Aster_2008_47_103.pdf 637.5Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/28849  |   DOI : 10.4267/2042/28849
Title: La mesure dans l’enseignement de la chimie. Cas d’une approche des titrages par pH-métrie et conductimétrie
Author: LE MARÉCHAL, Jean-François; RYM, Naïja
Abstract: Une approche épistémologique de la mesure est fournie à partir d’exemples qui se rencontrent en chimie. Cette approche met en avant qu’une grandeur, caractérisant l’objet étudié, doit être traitée avant qu’une ou plusieurs mesures soient effectuées. Ces mesures sont ensuite également traitées afin que l’expérimentateur puisse se faire une idée de l’objet. Cette approche permet d’analyser et de comparer deux réalisations de titrages acide base, l’un suivi par pH-métrie et l’autre par conductimétrie. Les données de notre recherche, constituées de comptes rendus de manipulation et de transcriptions, permettent de comprendre les difficultés des élèves dans le cas de la pH-métrie. Il apparait que les traits de surface de la représentation des mesures pH-métriques induit les élèves en erreur, et que la distance entre l’objet et l’idée qu’on s’en fait par l’intermédiaire de mesures ne peut récupérer cette erreur. Ce n’est pas le cas de l’étude conductimétrique pour laquelle la relation entre l’objet et l’idée, bien qu’aussi éloignée que dans l’autre cas, peut partiellement être prise en compte grâce aux traits de surface de la représentation des mesures. Cela s’interprète bien à l’aide de primitives phénoménologiques (p-prims).
Description: This article takes a look at a scientific approach to measuring based on examples encountered in chemistry class. The method underscores the fact that the volume of the solution studied must be determined prior to the taking of one or more measurements all of which are then studied so that the pupils can obtain a better idea of the solution at hand. This approach allows for the analysis and comparison of 2 basic solutions with one being measured using the pH level and the other using the level of conductivity. The research project is based upon pupil experiment reports and graphs and led to a better understanding of the difficulties encountered by pupils in the case of pH levels. It would seem that the surface characteristics of the 3-D graph plotted by the pupils can lead errors in interpretation and that the difference between the solution studied and a pupil’s idea of it due to the measurements taken cannot rectify this error. This, however, does not hold true in the case of conductivity levels despite the very same difference between solution and idea since the link between solution and idea can be better understood thanks to the surface characteristics of the graphs. This can be best understood using anti-derivatives.
Publisher: Institut national de recherche pédagogique, Paris (FRA)
Date: 2008

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search