Distribution de la végétation dans une interface forêt - terre de parcours : rôle du pâturage ovin

Show full item record

Files in this item

PDF 615_622_DUTOIT.pdf 1.009Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/28075  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/28075
Title: Distribution de la végétation dans une interface forêt - terre de parcours : rôle du pâturage ovin
Author: DUTOIT, T.; HENRY, F.; SAATKAMP, A.
Abstract: De nombreuses études ont été effectuées sur les interfaces entre deux écosystèmes permettant de faire émerger les concepts d’écotone, d’écocline ou encore d’effet de lisière. Dans la plaine de la Crau (Bouchesdu- Rhône), nous avons suivi la dynamique d’une interface sous contrainte du maintien du pâturage ovin itinérant grâce à l’analyse de deux photographies aériennes. L’impact de cette dynamique sur la végétation a été appréhendé par la méthode des transects et la pression de pâturage a été mesurée indirectement via la mesure des rejets d’un arbuste (Phillyrea angustifolia L.). Nos résultats montrent que la lisière forestière possède une expansion lente tant par un accroissement du recouvrement que par de nouveaux recrutements. Cette interface ne constitue cependant pas un écotone dans le sens où il n’y a pas une augmentation significative de la richesse spécifique pour les classes de recouvrement moyen des ligneux au centre de l’interface. Le pâturage constitue le facteur prépondérant pour expliquer la composition floristique et la richesse en espèces végétales de cette lisière. Son maintien permettra donc aux gestionnaires d’espaces naturels de contrecarrer les effets de la compétition des ligneux sur la strate herbacée.
Description: Many studies have been carried out on the interfaces between two ecosystems giving rise to the emergence of concepts such as ecotone, ecocline and edge effect. In the Crau Plain (Bouches-du-Rhône), we followed the dynamics of an interface subjected to the stress of sustained itinerant sheep grazing by analysing two aerial photographs. The impact of this dynamic on the vegetation was assessed using the transect method and the grazing pressure was computed indirectly by measuring the offshoots of a shrub (Phillyrea angustifolia L.). Our results show that the forest edge expands slowly both through extension of cover and recruitment. This interface is not however an ecotone inasmuch as the species richness in the middle woody cover classes at the centre of the interface is not significantly increased. Grazing is the predominant factor that explains the floristic composition and variety of the plant species making up the forest edge. Maintaining grazing is hence a way for managers of natural spaces to counteract the effects of ligneous competition on the herbaceous layer.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2008

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search