La progression du Pin sylvestre et du Pin noir dans le paysage des Grands Causses : impact des activités humaines et des facteurs naturels

Show full item record

Files in this item

PDF 603_614_BOULANT.pdf 511.7Kb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/28074  |   DOI : https://doi.org/10.4267/2042/28074
Title: La progression du Pin sylvestre et du Pin noir dans le paysage des Grands Causses : impact des activités humaines et des facteurs naturels
Author: BOULANT, N.; LEPART, J.
Abstract: Dans la région des Grands Causses (Aveyron, Lozère, Gard, Hérault), le Pin sylvestre (Pinus sylvestris L.), espèce indigène, et le Pin noir d’Autriche (Pinus nigra Arn. subsp. nigra), introduit pour la production forestière, envahissent les pelouses. Afin de comprendre l’évolution du paysage, nous avons caractérisé les conditions du recrutement des plantules de ces deux espèces. Nous avons montré que le recrutement est affecté par des facteurs abiotiques (sécheresse estivale, géologie) et biotiques (pâturage, interactions avec les herbacées et les buissons). Ces effets se traduisent aussi en termes de croissance démographique et de vitesse d’invasion des populations. Le Pin noir produit davantage de juvéniles et progresse plus rapidement que le Pin sylvestre. Moins affecté par les sécheresses, il est cependant plus sensible au pâturage que le Pin sylvestre. Les mesures de gestion doivent donc mettre l’accent sur le Pin noir, qui pourrait potentiellement progresser très rapidement et dominer le Pin sylvestre.
Description: In the Grands Causses region (Aveyron, Lozère, Gard, Hérault), Scots pine (Pinus sylvestris L.), a native species, and Black pine (Pinus nigra Arn. subsp. nigra), which was introduced for timber production, invades grasslands. To understand landscape evolution, we characterised the conditions of seedling recruitment for both species. We showed that recruitment is affected by factors that are both abiotic (summer drought, geology) and biotic (grazing, interactions with herbs and shrubs). These effects translate into demographic growth and speed of invasion. Black pine produces more saplings and spreads faster than Scots pine. It is also less affected by droughts but more susceptible to grazing than Scots pine. Management measures should thus concentrate on Black pine, which could potentially spread very fast and dominate Scots pine.
Publisher: AgroParisTech, Nancy, France
Date: 2008

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search