Control of Permian and Triassic faults on Alpine basement deformation in the Argentera massif (external southern French Alps)

Show full item record

Files in this item

PDF P055-P070.pdf 31.04Mb

Pour citer ce document :
URI: http://hdl.handle.net/2042/279
Title: Control of Permian and Triassic faults on Alpine basement deformation in the Argentera massif (external southern French Alps)
Author: DELTEIL, J.; STEPHAN, J.-F.; ATTAL, M.
Abstract: L’étude structurale du tégument des massifs de l’Argentera et du Barrot (massifs de socle les plus méridionaux des Alpes françaises externes) met en évidence l’intensité et l’hétérogénéité de la déformation. Des failles synsédimentaires d’âge permien et triasique inférieur ont découpé ces massifs en une série de blocs basculés. Une première phase de compression alpine a engendré une schistosité pénétrative. Cette schistosité a été contrôlée par les failles héritées précédentes, mais reste néanmoins cohérente avec une direction de serrage NNE. Lorsque la direction du raccourcissement régional est orthogonale aux failles héritées, la déformation syn-schisteuse est soit associée à une déformation de type irrotationnel sans inversion tectonique, soit à une déformation rotationnelle avec cisaillement synschisteux là où les failles présentant des paléo-pendages favorables ont été inversées. Lorsque le raccourcissement régional s’est exercé obliquement sur les failles héritées, une composante de mouvement coulissant prédomine. Des marqueurs sédimentaires déformés permiens ainsi que des plis isopaques dans le Trias inférieur permettent de proposer un raccourcissement horizontal N020o de 22 %, soit plus de 11 km. Une déformation cassante plus superficielle met en œuvre, à l’extrémité méridionale du massif de l’Argentera, des failles inverses qui recoupent la schistosité, cette déformation est responsable de 4 km de raccourcissement supplémentaire. Les deux types de déformations rejoignent en profondeur un chevauchement crustal aveugle. Ces déformations permettent de proposer que, depuis le Miocène inférieur jusqu’à l’Actuel, le secteur du massif de l’Argentera a enregistré les effets d’un serrage se réorientant de NNE à N à distance de la frontière senestre du bloc Adriatique.
Subject: Alpes françaises; Massifs externes; Argentera; Déformation de socle; Polyphasage; Failles; Schistosité; Contexte géodynamique
Publisher: Société Géologique de France
Date: 2003

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search