Conclusion générale : de la diversité à la cohabitation culturelle

Show full item record

Files in this item

PDF HERMES_2008_51_195.pdf 252.7Kb
Pour citer ce document :
URI http://hdl.handle.net/2042/24197
DOI https://doi.org/10.4267/2042/24197
Title Conclusion générale : de la diversité à la cohabitation culturelle
Author WOLTON, Dominique
Abstract La globalisation qui devait ouvrir le monde conduit à un défi inverse: gérer le retour des identités et la diversité culturelle. Il s'agit maintenant de créer une autre mondialisation associant humanisme universaliste et respect des identités. Or, il apparaît que le cadre politique traditionnel est le plus apte à permettre de respecter cette diversité culturelle. Il doit donc être préservé pour assurer la protection non seulement sociale mais aussi culturelle. Si les pouvoirs européens sous-évaluent la question des identités et ne prennent pas en charge la gestion de la diversité culturelle, on risque de déboucher sur les pires des communautarismes, comme on l'a vu en Bosnie et ailleurs. La prise en compte des identités concerne aussi l'ensemble des populations migrantes, dont on doit valoriser les apports culturels au lieu de les ignorer. Par ailleurs, afin de faciliter la cohabitation culturelle, il faut promouvoir une « laïcité de tolérance » dans laquelle la gestion politique serait totalement autonome par rapport aux croyances religieuses. Dans tous les cas, le respect de la diversité culturelle exige donc une revalorisation et une indépendance de la sphère politique.
Publisher CNRS Editions, Paris (FRA)
Date 2008

This item appears in the following Collection(s)

Show full item record





Advanced Search