Pourquoi traduire ? Les enjeux politiques d'une « lingua franca » européenne

Show simple item record

dc.contributor.author VON BUSEKIST, Astrid en_US
dc.date.accessioned 2009-04-10T09:38:07Z
dc.date.available 2009-04-10T09:38:07Z
dc.date.issued 2007 en_US
dc.identifier.uri http://hdl.handle.net/2042/24136
dc.description.abstract L'article propose de réfléchir aux conditions d'utilité et d'équité de l'imposition d'une ou de plusieurs langues de communication communes dans l'Union européenne. Il comporte trois volets : le choix de la lingua franca (une langue artificielle ou naturelle ?) ; la question du « fait accompli » linguistique et la manière de rendre l'hégémonie de l'anglais équitable du point de vue des locuteurs et des communautés de langue; la discussion sur une coordination possible et souhaitable dans la gestion du plurilinguisme institutionnalisé. fr
dc.format.extent 14545 bytes
dc.format.mimetype application/pdf
dc.language.iso fr en_US
dc.publisher CNRS Editions, Paris (FRA) en_US
dc.rights http://irevues.inist.fr/utilisation en_US
dc.source Hermès (Paris.1988) [ISSN 0767-9513], 2007, N° 49; pp. 125-131, 245 [8 p.] en_US
dc.title Pourquoi traduire ? Les enjeux politiques d'une « lingua franca » européenne fr
dc.title.alternative Why translate ? The political implications of a European "lingua franca" en
dc.type Article en_US
dc.identifier.doi 10.4267/2042/24136


Files in this item

PDF HERMES_2007_49_125.pdf 193.7Kb

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record





Advanced Search